Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

vitamineB6_pommedeterreLa vitamine B6 se trouve à la fois dans le thon, les céréales, les pommes de terre et l’avocat. Elle permet à notre organisme d’effectuer plusieurs fonctions : le métabolisme (acides aminés et glucidique) ainsi que la formation des globules rouges (sang) et le fonctionnement du système nerveux en sont très dépendants. Un apport journalier de 2 mg par jour doit être fait pour éviter l’apparition de troubles comme des problèmes digestifs, des atteintes neuropsychiatriques ou dermatologiques.

  1. Définition
  2. Rôle physiologique
  3. Sources alimentaires et quantités associées
  4. Apports nutritionnels conseillés : nos besoins réels
  5. Statut nutritionnel : identification des groupes à risque
  6. Carences et signes de carences
  7. La supplémentation en vitamine B6
  8. Conclusion

Définition (1) (2) (5)

Définition de la vitamine B6

La vitamine B6 ou pyridoxine se présente sous la forme d’une poudre blanche cristalline. Elle est stable à la chaleur et à l’oxygène, mais sensible à la lumière et aux solutions neutres et alcalines. Les faibles réserves de cette vitamine sont principalement sous la forme de phosphate de pyridoxal dans le muscle ou encore dans le foie. L’élimination de la pyridoxine se fait par les urines, essentiellement sous la forme d’acide 4 pyridoxique. La dose maximale autorisée en France dans les compléments alimentaires est de 2 mg/jour.

Rôle physiologique (1) (2) (5)

L’absorption de la vitamine B6 se fait de manière passive au niveau du jéjunum proximal (intestin grêle). Elle est d’abord libérée des protéines alimentaires pour faciliter son absorption.

La vitamine B6 possède différents rôles au sein de l’organisme :

  • Métabolisme des acides aminés : la vitamine B6 active une enzyme, la cinuréninase, qui va participer à la conversion du tryptophane (acide aminé présent dans les bananes notamment) en vitamine PP. La vitamine B6 permet également d’utiliser les acides aminés contenus dans les protéines comme sources d’énergie ou de faire fonctionner certaines enzymes.
  • Globules rouges : la vitamine B6 participe à la première étape de la formation de l’hème, noyau central des globules rouges. Lors de cette étape, les vitamines B12 et B9 sont également utilisées.
  • Système nerveux : la vitamine B6 est un élément essentiel dans le fonctionnement cérébral et plus particulièrement dans la synthèse de certains neurotransmetteurs en situation de stress : noradrénaline, dopamine… Elle facilite également la synthèse de la taurine, un agent permettant de réagir de manière plus adaptée face à des situations de stress. De plus elle stimule l’absorption du magnésium, minéral impliqué contre la fatigue et le stress.
  • Glycogénolyse : la vitamine B6 est nécessaire au processus de glycogénolyse permettant la dégradation du glycogène en glucose contenu dans le foie. Celui-ci fournira l’énergie supplémentaire aux cellules de l’organisme ayant déjà épuisées leurs réserves.

: allégations santé validées par l'EFSA

Sources alimentaires et quantités associées (3) (4)

La vitamine B6 est surtout présente dans les céréales germées, les levures, le jaune d’œuf, les viandes et les poissons. La plupart des fruits et légumes sont pauvres en vitamine B6.

Les apports journaliers conseillés sont de 1,4 mg par jour.

Provenance et AJR en vitamine B6.

La vitamine B6 est une vitamine relativement stable. Les pertes les plus importantes sont dues à sa solubilité dans l’eau lors de cuisson. De plus, la conservation et la congélation lui sont relativement défavorables.

Apports nutritionnels conseillés : nos besoins réels (4)

La vitamine B6 n’étant pas synthétisée par l’organisme, elle doit donc être apportée en quantité suffisante par notre alimentation, et notamment par la consommation des produits riches en vitamine B6 cités ci-dessus. Les besoins en vitamine B6 varient légèrement en fonction des variations climatiques, ethniques, des habitudes alimentaires et du mode de vie des individus.

Apports nutritionnels conseillés en vitamine B6 pour la population française (Afssa 2001)

Apports nutritionnels conseillés en vitamine B6

Statut nutritionnel : identification des groupes à risque (1) (2)

La consommation de la vitamine b6 fait l'objet de nombreuses études en France.

Etudes sur la consommation de la vitamine B6

Les personnes âgées ne sont pas épargnées et près de 60% d’entre elles seraient en déficit ! Les principaux groupes à risque pour la vitamine B6 sont les personnes alcooliques, les personnes âgées, les femmes enceintes ou allaitantes, les fumeurs. Certaines pathologies comme le diabète ou des maladies héréditaires du métabolisme créent également des déficits et carences en vitamine B6.

Carences et signes de carences (1) (2) (5)

La carence en vitamine B6 se manifeste par divers signes plus ou moins graves et les premiers signes ne sont pas spécifiques :

Signes cutanéomuqueux : la carence en vitamine B6 peut provoquer des lésions cutanées se matérialisant sous la forme de rougeurs (érythème), d’ulcérations locales et touchent également les muqueuses au niveau des lèvres et de la langue (inflammations).

Signes neuropsychiatriques : des signes psychiatriques comme la dépression, des vertiges, une irritabilité croissante et une fatigue intense sont les premiers symptômes d’une carence en vitamine B6. Les signes neurologiques apparaissent plus tardivement et se manifestent par une atteinte sévère des nerfs avec une abolition des réflexes, de nombreuses douleurs et des troubles de la circulation sanguine accompagnés d’une atrophie des muscles. Chez l’enfant, la carence peut provoquer des crises convulsives.

Signes hématologiques et autres : des troubles comme une baisse de l’immunité cellulaire et humorale (lymphocyte B et anticorps) apparaissent lors d’une carence en vitamine B6.

Des troubles digestifs, vomissements, nausées, anorexie peuvent survenir dès le début de la carence.

La supplémentation en vitamine B6

La vitamine B6 joue des rôles importants, notamment chez la femme lors de la grossesse. Elle agit également sur le coeur.

Etudes sur la supplémentation en vitamine B6

Conclusion

La vitamine B6 est hydrosoluble et non synthétisée par l’organisme, elle doit être apportée par l’alimentation en quantité suffisante car elle ne peut être stockée. La vitamine B6 est nécessaire à la synthèse de nombreux acides aminés. Elle participe également à la synthèse de la vitamine PP, à la formation des globules rouges ainsi qu’à celle de certains neurotransmetteurs nécessaires au bon fonctionnement du système nerveux. Les réelles carences en vitamine B6 sont rares. Cependant, une grande partie de la population présente des déficits en cette vitamine pouvant amener à des troubles neurologiques, digestifs ou cutanées plus ou moins sérieux.

Bibliographie :

  • (1) Les vitamines Données Biochimiques nutritionnelles et cliniques CEIV
  • (2) Le nouveau guide des vitamines de Thierry Souccar et du Dr Jean Paul Curtay
  • (3) Afssa apports nutritionnels conseillés pour la population française
  • (4) http://www.afssa.fr/TableCIQUAL/
  • (5) Encyclopédie des vitamines, Volume 1, 2, 3, Jean- Claude Guilland et Bruno Lequeu, Lavoisier 2009