Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

 Où en est- on de l’équilibre alimentaire des français ?

 http://www.complementalimentaire.org/public/spec/upload/106.dp_131103.146.doc

Des études à la pratique Dr J.M Lecerf Institut Pasteur Lille 2003

Par l’Etude ECCA : Etude sur les consommateurs de compléments alimentaires :

290 adultes de 25 à 54 ans, consommateurs récents et réguliers de compléments alimentaires.

Les femmes sont supérieures en nombre aux hommes.

60% considèrent leur alimentation comme équilibrée.

15% suivent un régime alimentaire.

Les compléments simples sont plus consommés que les compléments multiples.

12.4% ont un surpoids et 4.1% sont obèses.

 

Par l’Etude Messerer M et al : Qui sont les consommateurs de compléments alimentaires ?

11422 sujets de 16 à 84 ans : 33.3% des femmes et 22.2% des hommes consomment des compléments alimentaires (contre 14 et 7 % pour la phytothérapie). Pour les hommes, ce sont souvent ceux qui ont une activité physique intense, un niveau d’éducation plus élevé. Pour les femmes, ce sont souvent des femmes seules.

 

Par l’Etude Beitz R et al : Quel est leur statut nutritionnel ?

Etude sur 4030 adultes de 18/79ans.

Consommation de compléments alimentaire :

  • Régulièrement >1 fois par semaine : 25% des femmes/18 % des hommes.
  • Habituellement < 1 fois par semaine : 48% des femmes/38% des hommes.

Apports vitaminiques totaux plus élevés chez les consommateurs, apports vitaminiques alimentaires également plus élevés chez les consommateurs pour les vitamines B9, C , E (Hommes) et B6 (tous sexes confondus).

Les consommateurs atteignant les ANC ou les dépassant grâce aux compléments alimentaires sont :

  • Pour la vitamine E :   27% pour les hommes et 29% pour les femmes
  • Pour la vitamine B9 : 24% pour les hommes et 27% pour les femmes

Le pourcentage des personnes consommant des compléments alimentaires et atteignant les ANC est plus important quelque soit la vitamine ou le sexe, par rapport à ceux qui n’en consomment pas

 

En résumé : Les consommateurs de compléments alimentaires ont à la base des apports nutritionnels qui peuvent être meilleurs que les non consommateurs et leur apports nutritionnels finaux sont souvent nettement plus élevés.