Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Effet vitamine B3 et troubles erectiles

Effect of Niacin on Erectile Function in Men Suffering Erectile Dysfunction and Dyslipidemia, Ng CF, Lee CP, Ho AL, Lee VW, J Sex Med. 2011 Aug 2. doi: 10.1111/j.1743-6109.2011.02414.x

Selon cette étude, une supplémentation en niacine pendant 12 semaines pourrait aider les hommes présentant des troubles érectiles.

Effet vitamine B3 et cholestérol

Bersot T, Haffner S, et al. Hypertriglyceridemia: management of atherogenic dyslipidemia. J Fam Pract. 2006 Jul; 55(7):S1-8.

Une étude a démontré l’effet d’une supplémentation en vitamine PP sur l’hypercholestérolémie. Il fut montré que la prise à haute dose de niacine (500 à 3000 mg par jour) constituait un traitement efficace contre le mauvais cholestérol (LDL) et augmenterait en contrepartie le taux du bon cholestérol (HDL) tout en réduisant le taux de triglycérides dans le sang. L’association niacine/statine pourrait avoir des effets bénéfiques sur l’élasticité et l’épaisseur des artères, amenant une baisse de la mortalité causée par les maladies cardiovasculaires.

Effet vitamine B3 et athérosclérose

Personius BE, Brown BG, et al. Effects of increasing HDL-C, lowering triglyceride and lowering LDL-C on "fixed" atherosclerotic coronary artery disease: AFREGS (the Armed Forces Regression study). Circulation 1998;98(suppl I):I-450-I-451. Étude mentionnée dans : Natural Standard (Ed).

Plusieurs études cliniques démontrent également que l’association niacine/statine pourrait être efficace dans le ralentissement de la progression de l’athérosclérose. Les doses de niacine nécessaires aux études étaient comprises entre 500 mg et 4000 mg par jour.

Effet vitamine B3 et Diabète de type 1

Pozzilli P, Browne PD, Kolb H.
Meta-analysis of nicotinamide treatment in patients with recent-onset IDDM. The Nicotinamide Trialists. Diabetes Care. 1996 Dec;19(12):1357-63.

D’autres études ont montré l’utilité d’une supplémentation en vitamine B3 dans la prévention du diabète de type 1. Celle-ci contribuerait à limiter la destruction des cellules qui produisent l’insuline dans le pancréas : les cellules bêta (phénomène se produisant lors du diabète de type 1).