Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Effets vitamine A et enfants de 6 à 59 mois

Vitamin A supplementation in infants and children 5–59 months of age,WHO. Guideline,World Health Organization

Une supplémentation en vitamine A chez les enfants âgés de 6 à 59 mois serait bénéfique pour leur santé surtout dans les pays présentant de réelles carence en vitamine A. (Baisse de la mortalité liée aux maladies infectieuses et diminution de la perte de la vision)

Effets de la vitamine A et perte auditive

Dietary antioxidant intake is associated with the prevalence but not incidence of age-related hearing loss, Gopinath, V. M. Flood, C. M. Mcmahon, G. Burlutsky, C. Spankovich, L. J. Hood and Paul Mitchell, The Journal of Nutrition, health & Aging DOI : 10.1007/s12603-011-0119-0

L'association vitamine A et vitamine E permettrait de réduire la prévalence de la perte auditive chez les personnes âgées. En effet, il a été observé que les personnes ayant une consommation importante de ces deux vitamines présentaient moins de perte auditive liée à l'âge que les autres.

Effets de la vitamine A sur la cataracte et la rétinite pigmentaire

Use of vitamin supplements and cataract: the Blue Mountains Eye Study. Am J Ophthalmol. 2001 Jul; 132 ET Berson EL, Rosner B, Sandberg MA, et al.
A randomized trial of vitamin A and vitamin E supplementation for retinitis pigmentosa. Arch Ophthalmol. 1993;111(6):761-772.

La première étude porte sur 2873 patients australiens de 49 à 97 ans supplémentés ou non en vitamine A. On observe que les personnes supplémentées en vitamine A présentent moins de problèmes de vue (cataracte) que celles non supplémentées. L’effet est d’autant plus important que la prise est durable dans le temps.

La deuxième étude porte sur 600 malades supplémentés quotidiennement par 15000 UI de vitamine A. On observe une diminution significative de la perte rétinienne sur une période allant de 4 à 6 ans.

Effets de la vitamine A sur les enfants prématurés ou atteints de maladies infectieuses

Fawzi WW, Chalmers TC, Herrera MG, Mosteller F. Vitamin A supplementation and child mortality. A meta-analysis. JAMA 1993; 269: 898-903.
Studies of vitamins and minerals and HIV transmission and disease progression. J Nutr. 2005 Apr; 135(4):938-44. Villamor E:
Vitamin A Supplements Ameliorate the Adverse Effect of HIV-1, Malaria, and Diarrheal Infections on Child Growth. PEDIATRICS Vol. 109 No. 1

De nombreuses études portent sur des enfants atteints de maladies infectieuses. On observe que leur supplémentation en vitamine A réduirait significativement la mortalité liée à certaines infections comme la rougeole ou le VIH. On observe également que cette supplémentation pouvait prévenir les retards de croissance chez les enfants atteints de malaria ou de dysenterie.

On note que chez les prématurés présentant un taux en vitamine A relativement bas, une supplémentation serait utile pour réduire leur taux de mortalité.