Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Effet fer et maladies dégénératives

Towards a unifying, systems biology understanding of large-scale cellular death and destruction caused by poorly liganded iron : Parkinson’s, Huntington’s, Alzheimer’s, prions, bacetricides chemical toxicology and others examples. Kell DB. Archives of Toxicology Vol 84 p 825-889

Cette étude a permis de mettre en évidence la relation qu'il peut y avoir entre la consommation de produits riches en fer et le développement de maladies dégénératives comme Alzheimer, Parkinson, Huntington ou encore la DMLA. Il s'avèrerait que le fer pourrait prévenir l'apparition de telles maladies ou ralentir leur évolution.

Effet fer et fatigue (non anémiée)

Utilité d'une supplémentation en fer en cas de fatigue inexpliquée? Verdon F, Burnand B, Fallab Stubi C-L et al. Iron Supplementation for unexplained fatigue in non-anaemicwomen: double blind randomised placebo controlled trial. BMJ 2003;326:1124-7.

dans cette étude, 144 femmes de 18 à 55 ans (non anémiées) consultant régulièrement leur médecin pour une fatigue récurrente se sont vues administrer soit un placebo, soit une supplémentation de 80 mg de fer par jour. Les femmes supplémentées ont vu leur symptôme d’anxiété et de fatigue diminuer beaucoup plus fortement que chez les personnes prenant le placebo.