Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

iStock_000015362677phnylalanineXSmallLa phénylalanine est un acide aminé essentiel qui doit obligatoirement être apporté à l'organisme par l'alimentation. Il participe au fonctionnement du système nerveux en permettant l'atténuation de la douleur, la synthèse de nombreux neurotransmetteurs et contribue à la mémoire, à l'apprentissage ou encore à l'humeur. On la retrouve la viande, les cacahuètes, les produits laitiers ou le poisson.

  1. Définition générale
  2. Importance pour la santé : fonctions dans l'organisme
  3. Apports alimentaires et quantités associées
  4. Effets d'une supplémentation en phénylalanine

Définition générale

La phénylalanine est un acide aminé essentiel aromatique, il n’est pas synthétisé par l’organisme et doit obligatoirement être amené par l’alimentation. La phénylalanine est un des composants de l’aspartame (1) (2).

Importance pour la santé : fonctions dans l'organisme

La phénylalanine est un acide aminé important pour le système nerveux (3). En effet il est capable d’atténuer la douleur en stimulant la glande thyroïde. Cette stimulation va entraîner la libération de composés antalgiques (anti-douleurs) (4) . Elle participe également à la synthèse de nombreux neurotransmetteurs (adrénaline, noradrénaline, mélanine) et contribue ainsi à la mémoire, à l’apprentissage ou encore à l’humeur (1) (2) (3) .

Apports alimentaires et quantités associées

La phénylalanine se retrouve principalement dans le fromage, le poisson, la viande, le soja et les cacahuètes. Il est recommandé d’en consommer entre 200 et 1000 mg par jour.

Effets d’une supplémentation en phénylalanine

Voir les études sur la supplémentation en phénylalanine (en construction)

Conclusion

La phénylalanine est un acide aminé essentiel et aromatique. Il joue un rôle primordial au niveau du système nerveux en tant que composé antidouleur, mais également en tant que stimulant intellectuel (mémoire, apprentissage). La phénylalanine est présente dans le fromage, les cacahuètes, le soja, la viande et le poisson. Il est recommandé d’en consommer entre 200 et 1000 mg par jour.

Bibliographie

(1) Biochimie, Etudes médicales et biologiques, Jacques Kruh, Hermann paris, p81
(2) Physiologie Humaine, les fondements de la médecine, Gillian Pocock et Christopher D. Richards
(3) Apports nutritionnels conseillés pour la population française, 3ème édition, CNERNA-CNRS, 2001
(4) Walsh N.E. et al. Analgesic effectiveness of D-phenylalanine in chronic pain patients, Arch. Phys. Med. Rehabil., 1986 Jul, 67(7):436-439