Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

iStock_000014429642XSmallvignerougeRetour liste alphabétique

  1. Nom et famille
  2. Description, composition et partie utilisée
  3. Propriétés
  4. Conseils d'utilisation

Nom et famille

Vitis vinifera

La vigne rouge appartient à la famille des Vitacées.

Description, composition et partie utilisée

La vigne rouge est originaire d’Europe méridionale et d’Asie. Le terme de « vigne rouge » désigne les cultivars de vigne à raisin noir et à pulpe rouge dont le feuillage rougit à l’automne.

Les feuilles de la vigne vinifère sont constituées de flavonoïdes, anthocyanes (pigments rouges) et flavonols (pigments jaunes), d'acides phénols, de tanins, de sucres. La vigne rouge a fait l’objet de nombreuses études, et sa forte teneur en polyphénols en fait un sujet de choix pour certains chercheurs.

On utilise également les pépins et les fruits de la vigne rouge.

Propriétés

Les propriétés de la feuille de vigne rouge sont dues principalement aux anthocyanosides, qui interviennent dans l'augmentation de la résistance et la diminution de la perméabilité des capillaires. Ils ont une action locale désinfiltrante et décongestionnante. Grâce à l'action combinée de ses constituants, la feuille de vigne rouge favorise une bonne circulation sanguine. Les études portant sur ces capacités sont nombreuses et montrent un soulagement des symptômes de l’insuffisance veineuse, des varices ou d’autres troubles circulatoires après une consommation de vigne rouge. (1) (2) (3) (4)

La vigne rouge possède de nombreux phénols (antioxydants). Ces phénols sont essentiels pour lutter contre les maladies cardiovasculaires. (5)

Conseils d'utilisation

Il est recommandé de prendre entre 360 et 700 mg de vigne rouge par jour.

Bibliographie

(1) Henriet JP. Exemplary study for a phlebotropic substance, the EIVE Study [translated from French]. Fairfield, Conn: Primary Source; not dated. Étude mentionnée et résumée dans : Natural Standard (Ed). Herbs & Supplements - Grape seed (Vitis vinifera, Vitis coignetiae), Nature Medicine Quality Standard. http://www.naturalstandard.com/
(2) Drugs R D. 2004;5(2):63-71. Improvement of cutaneous microcirculation and oxygen supply in patients with chronic venous insufficiency by orally administered extract of red vine leaves AS 195: a randomised, double-blind, placebo-controlled, crossover study. Kalus U, Koscielny J, Grigorov A, Schaefer E, Peil H, Kiesewetter H. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15293865?dopt=AbstractPlus
(3) Arzneimittelforschung. 2003;53(4):243-6.Oedema protective properties of the red vine leaf extract AS 195 (Folia vitis viniferae) in the treatment of chronic venous insufficiency. A 6-week observational clinical trial. Schaefer E, Peil H, Ambrosetti L, Petrini O. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12785119?dopt=AbstractPlus
(4) J Wound Care. 2006 Oct;15(9):393-6. A review of evidence on red vine leaf extract in the prevention and management of venous disease. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17044354
(5) Int J Cardiol. 2005 Nov 2;105(2):209-15. Effects of resveratrol on vascular tone and endothelial function of human saphenous vein and internal mammary artery. Rakici O, Kiziltepe U, Coskun B, Aslamaci S, Akar F.

BRUNETON J. "Pharmacognosie Phytochimie Plantes médicinales", éditions. Lavoisier Tec & Doc, 1993. MOMBELLET M. « Rôle de la vigne rouge dans l’insuffisance veineuse des membres inférieurs », Thèse de Doctorat de Pharmacie, Montpellier, 1990. TORCAL C. « Phytothérapie des troubles de la circulation veineuse », thèse de pharmacie, Université de Lille II, France, 1982. VALNET J. "Traitement des maladies par les plantes", éditions Maloine, 1983.