Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
iStock_000009270988XSmallrhubarbeRetour liste alphabétique
  1. Nom et famille
  2. Description, composition et partie utilisée
  3. Propriétés
  4. Conseils d'utilisation

Nom et famille

Rheum Palmatum

La rhubarbe de chine appartient à la famille des Polygonacées.

Description, composition et partie utilisée

La rhubarbe de Chine est de couleur jaunâtre et sa tige peut atteindre 3 mètre de haut. Elle possède de très grandes feuilles.

La rhubarbe de Chine est utilisée depuis maintenant 4000 ans. En effet elle possède une puissante action laxative.

La rhubarbe de Chine comprend de l’hydroxyanthracène, de la rhéine et des sennosides. Ces substances, une fois dans l’intestin, vont accélérer le transit de différentes manières : elles vont stimuler les mouvements de l’intestin, ce qui va inhiber l’absorption d’eau contenue dans les aliments.

La rhubarbe est également une source importante de vitamine K et de calcium.

Propriétés

La tige de la rhubarbe contient de nombreuses fibres alimentaires, ce qui va permettent d’améliorer la santé intestinal des individus qui la consomment. (1)

Ces fibres peuvent également jouer un rôle important contre les maladies cardiovasculaires en diminuant sensiblement le taux de mauvais cholestérol dans le sang. (2)

Conseils d'utilisation

Les tiges sont à consommer fraîches et sans feuille. Leurs extrémités doivent être préalablement coupées.

Bibliographie

(1) J Am Diet Assoc. 2002 Jul;102(7):993-1000. Position of the American Dietetic Association: health implications of dietary fiber. Marlett JA, McBurney MI, Slavin JL; American Dietetic Association http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12146567
(2)Br J Nutr. 1999 Jan;81(1):65-71.Dietary rhubarb (Rheum rhaponticum) stalk fibre stimulates cholesterol 7 alpha-hydroxylase gene expression and bile acid excretion in cholesterol-fed C57BL/6J mice. Goel, Cheema SK, Agellon LB, Ooraikul B, Basu TK.
Le Guide des plantes qui soignent. La phytothérapie à l’épreuve de la science. Ed. Du Vidal, 2010, p.372