Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

iStock_000004415629XSmallpense-sauvageRetour liste alphabétique

  1. Nom et famille
  2. Description, composition et partie utilisée
  3. Propriétés
  4. Conseils d'utilisation

Nom et famille

Viola tricolor

La pensée sauvage appartient à la famille des Herbacées.

Description, composition et partie utilisée

La pensée sauvage, ou pensée tricolore, est une plante commune dans toute l'Europe.

La pensée sauvage est composée d'acide salicylique et ses dérivés, d'acides phénoliques, de mucilages, des tanins, des flavonoïdes, des anthocyanosides, des caroténoïdes, des coumarines, et de l'acide ascorbique.

Propriétés

L’utilisation de la pensée sauvage pour traiter les problèmes de peau (eczéma, acné), accroit d’abord les symptômes, puis les améliorent au bout d’une quinzaine de jours. (4)

Elle est traditionnellement considérée comme un "dépuratif", c'est-à-dire qu'elle agit en stimulant certaines fonctions d'élimination. En effet, son action diurétique permet de prendre en charge certains troubles comme la cystite ou d'autres infections urinaires. (1)

La pensée sauvage possède des propriétés laxatives et dépuratives. Elle facilite la digestion en stimulant les fonctions du foie, de la vésicule biliaire, des reins et des intestins. (2) (3)

Conseils d'utilisation

La pensée sauvage se consomme sous forme de tisanes, d'ampoules ou encore de poudre.

Bibliographie

(1)Cunha, AMF, Raghuram A, Silva, GJB, Araujo, EL Batista JEM, Castro-Chaves, C, A survey on diuretic plants of the world : preliminary results CO8 XIII Congresso Italo-Latino Americano di Etnomedicina 2004
(2)Rimkienè S. et al, The Cumulation of Wild pansy (Viola tricolor L.) accessions: the possibility of species preservation ans usage in medicine Medicina (2003) 39(4) pp411-416
(3)Toiu A. et al, HPLC Analysis of Salicylic Acid Derivatives from Viola Species Chemistry of Natural Compounds, Vol 44, n° 3, 2008, pp 3578
(4)Kraft K., Hobbs C. Pocket Guide to Herbal Medicine, Thieme ed., 2004

Kraft K., Hobbs C. Pocket Guide to Herbal Medicine, Thieme ed., 2004 Paris R.R. & Moyse H. « Matière Médicale », tome II, éditions Masson, 1971,pp. 224 Valnet J. « Phytothérapie Traitement des maladies par les plantes », éditions Maloine, 1983, pp.615-616 Van Hellemont J. « Compendium de Phytothérapie », éditions APB Service Scientifique, 1986, pp.427-428 Wichtl M., Anton R. « Plantes thérapeutiques », éditions Tec & Doc, 1999, pp. 598-601. Paris R.R. & Moyse H. « Matière Médicale », tome II, éditions Masson, 1971, pp. 224 Valnet J. « Phytothérapie Traitement des maladies par les plantes », éditions Maloine, 1983, pp.615-616 Van Hellemont J. « Compendium de Phytothérapie », éditions APB Service Scientifique, 1986, pp.427-428 Wichtl M., Anton R. « Plantes thérapeutiques », éditions Tec & Doc, 1999, pp. 598-601. Paris R.R. & Moyse H. « Matière Médicale », tome II, éditions Masson, 1971, pp. 224 Valnet J. « Phytothérapie Traitement des maladies par les plantes », éditions Maloine, 1983, pp.615-616 Van Hellemont J. « Compendium de Phytothérapie », éditions APB Service Scientifique, 1986, pp.427-428 Wichtl M., Anton R. « Plantes thérapeutiques », éditions Tec & Doc, 1999, pp. 598-601