Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

iStock_000011673725XSmallmatvertRetour liste alphabétique

  1. Nom et famille
  2. Description, composition et partie utilisée
  3. Propriétés
  4. Conseils d'utilisation

Nom et famille

Ilex paraguariensis

Le maté vert appartient à la famille des Aquifoliacées.

Description, composition et partie utilisée

Le nom de maté vient du récipient, sorte de courge vidée, utilisé pour la préparation de cette boisson. L’infusion stimulante de maté est appréciée comme « boisson nationale », de consommation courante dans une grande partie d’Amérique du Sud, surtout au Brésil.

Présent près des ruisseaux ou dans les forêts montagneuses, l’Ilex Paraguariensis possède des feuilles persistantes et peut atteindre dans certaines conditions 20 m de hauteur.

Les feuilles vertes (maté vert) ou torréfiées sont principalement composées de caféine, d'acides caféylquiniques, de flavonoïdes, de tanins, de vitamines, d'huile essentielle.

Propriétés

Les propriétés attribuées au maté, comparables à celles du thé ou du café, sont déduites de celles de la caféine qui est reconnue pour stimuler le système nerveux central, diminuer la sensation de fatigue, mais aussi pour avoir une action diurétique (la caféine partiellement liée aux acides caféylquiniques augmente la diurèse), pour favoriser l'utilisation du glycogène (la forme de stockage du glucose dans foie et muscles) et enfin pour favoriser l'utilisation des lipides stockés (5) .

Ainsi, le maté en favorisant l’élimination rénale de l’eau et en stimulant le métabolisme des lipides et des glucides, est intéressant dans le cadre d'un programme minceur.

Une étude (1) menée sur 44 personnes souffrant d’obésité et consommant du maté, du guarana et de la damiane, a démontré l’efficacité de cette association de plantes pour ralentir la progression du bol alimentaire. Augmentant la durée de sentiment de satiété, elle faciliterait le contrôle du poids. De par son action stimulante, le maté permettrait également d’augmenter la dépense énergétique, le rythme cardiaque et la pression artérielle favorisant ainsi l’exercice physique chez les personnes désireuses de perdre du poids. (2)

La consommation de maté permet de maintenir en éveil son corps et son esprit (mémoire, apprentissage…) de par sa richesse en caféine. (3)

Le maté pourrait également diminuer le mauvais cholestérol sanguin, et donc protéger les consommateurs des maladies cardiovasculaires. (4)

Conseils d'utilisation

Le maté vert peut être consommé sous forme d'extrait (2 ml 1 à 2 fois par jour) ou en infusion (2 g de feuilles séchées dans 150 ml d'eau bouillante pendant 10 minutes, et ce jusqu'à 2 fois par jour).

Bibliographie

(1)J Hum Nutr Diet. 2001 Jun; 14(3):243-50.Weight loss and delayed gastric emptying following a South American herbal preparation in overweight patients.Andersen T, Fogh J. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11424516
(2)Thermogenic effect of an acute ingestion of a weight loss supplement Jay R Hoffman, Jie Kang, Nicholas A Ratamess, Stefanie L Rashti, Christopher P Tranchina, and Avery D Faigenbaum http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2621121/
(3)Psychopharmacology (Berl). 1998 Nov;140(1):116-9. The effects of a low dose of caffeine on cognitive performance. Durlach PJ. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9862410?dopt=Abstract
(4)J Agric Food Chem. 2009 Sep 23;57(18):8316-24. Consumption of yerba mate ( Ilex paraguariensis ) improves serum lipid parameters in healthy dyslipidemic subjects and provides an additional LDL-cholesterol reduction in individuals on statin therapy. de Morais EC, Stefanuto A Klein GA, Boaventura BC, de Andrade F, Wazlawik E, Di Pietro PF,Maraschin M, da Silva EL http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19694438
(5)Efficacy and safety of a popular thermogenic drink after 28 days of ingestion. Roberts MD, Dalbo VJ, et al. J Int Soc Sports Nutr. 2008 Oct 24;5:19.
ANDERSEN T., FOGH J. « Weight loss and delayed gastric emptying following a South American herbal preparation in overweight patients », J Hum Nutr Diet 2001 Jun; 14(3):243-50. ) BOURINET C. « Contribution à l’étude du Maté (Ilex paraguariensis A. Saint Hilaire) », thèse de pharmacie, Université Claude Bernard Lyon I, France, 1994. BRUNETON J. "Pharmacognosie Phytochimie Plantes médicinales", éditions Lavoisier Tec & Doc, 1993. PARCINEAU M. « Le Café et la Caféine : Historique et effets sur la santé », thèse de pharmacie, Université de Clermont-Ferrand I, France, 1997. PARIS R.R., MOYSE H. "Précis de Matière Médicale", éditions Masson, tome II, 1981. VALNET J. "Traitement des maladies par les plantes", éditions Maloine, 1983. VAN HELLEMONT J. "Compendium de Phytothérapie", éditions APB Service Scientifique, 1986. WICHTL M., ANTON R. "Plantes thérapeutiques, tradition, pratique officinale, science et thérapeutique", éditions Tec & Doc, 1999
.