Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

iStock_000010422207XSmallmaronnierRetour liste alphabétique

  1. Nom et famille
  2. Description, composition et partie utilisée
  3. Propriétés
  4. Conseils d'utilisation

Nom et famille

Aesculus hippocastanum

Le marronnier d'inde appartient à la famille des Hippocastanacées.

Description, composition et partie utilisée

Le marronnier d’Inde est un arbre originaire des Balkans et de l’Asie occidentale. Aujourd’hui, il est essentiellement présent dans l’hémisphère Nord. Les graines du marronnier renferment un mélange complexe de saponosides, de flavonoïdes, des coumarines, une faible quantité d'huile essentielle, une huile grasse, des protéines, des polysaccharides (riche en amidon) et des stérols.

Propriétés

Le marronnier renforce la résistance et diminue la perméabilité des capillaires périphériques.
Grâce à l'activité ciblée sur le système veineux de ses principaux actifs, le marronnier d’Inde est traditionnellement utilisé par voie orale pour favoriser une bonne circulation du sang notamment au niveau des micro-vaisseaux, ce qui va atténuer la sensation de jambes lourdes (douleurs, fourmillements, crampes). (1) (2) (3).

Le marronnier possède donc une action protectrice sur le système veineux. Les flavonoïdes présents agissent en diminuant la perméabilité capillaire et en augmentant le tonus veineux.

L’utilisation de cette plante permettrait également de réduire le nombre d’escarres qui peuvent apparaitre lors d’un alitement prolongé d’un patient. (4)

Conseils d'utilisation

Le marronnier d'Inde se consomme sous forme d'extrait. Prendre entre 200 et 375 mg, deux fois par jour.

Bibliographie

(1) Adv Ther. 2006 Jan-Feb;23(1):179-90.Treatment of patients with venous insufficiency with fresh plant horse chestnut seed extract: a review of 5 clinical studies. Suter A, Bommer S, Rechner J. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16644618
(2) Cochrane Database Syst Rev. 2006 Jan 25;(1):CD003230. Horse chestnut seed extract for chronic venous insufficiency. Pittler MH, Ernst E. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16437450
(3) Int Angiol. 2002 Dec;21(4):305-15. Efficacy, routine effectiveness, and safety of horsechestnut seed extract in the treatment of chronic venous insufficiency. A meta-analysis of randomized controlled trials and large observational studies. Siebert U, Brach M, Sroczynski G, Berla K. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12518108
(4)J Wound Care. 2006 Apr;15(4):159-67. Clinical efficacy of horsechestnut seed extract in the treatment of venous ulceration. Leach MJ, Pincombe J, Foster G. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16620045
Bruneton J. "Pharmacognosie Phytochimie Plantes médicinales", éditions. Lavoisier Tec & Doc, 1993. Paris R.R. & Moyse H. « Matière Médicale », 2ème édition, Masson, Tome II, 1981. Torcal C. « Phytothérapie des troubles de la circulation veineuse », thèse de pharmacie, Université de Lille II, France, 1982. Valnet J. "Traitement des maladies par les plantes", éditions Maloine, 1983. Wichtl M. & Anton R. "Plantes thérapeutiques, tradition, pratique officinale, science et thérapeutique", éditions Tec & Doc, 1999.