Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

argousierRetour liste alphabétique

  1. Nom et famille
  2. Description, composition et partie utilisée
  3. Propriétés
  4. Conseils d'utilisation

Nom et famille

Hippophae rhamnoides

L'argousier appartient à la famille des Eléagnacées.

Description, composition et partie utilisée

L’argousier est un arbuste mesurant entre 3 et 4 mètres de haut, originaire d’Eurasie. Dans l’Antiquité, la réputation toxique de ses fruits jaune-orangé lui a valu le nom d’hippophae, du grec hippo, « cheval », et phaô, « je tue ». Mais, dès le Moyen Age, leur innocuité a été reconnue. Très présent en Chine et dans les pays scandinaves, il permet de prévenir l’érosion des sols.

Les baies de petit calibre ont une saveur très acide. Le fruit est également riche en vitamine E et C, caroténoïdes (bêta-carotène et lycopène notamment) et contient de nombreux acides aminés et acides gras essentiels.

Propriétés

Il est considéré comme un adaptogène, c'est-à-dire comme une substance qui accroît, de manière générale, la résistance de l’organisme aux divers stress qui l’affectent. (1)

Les propriétés tonifiantes de l’argousier s’expliquent par l’acide ascorbique qui est présent en quantité notable dans le fruit.

L’argousier apporterait également une protection cardiovasculaire de par son action bénéfique sur la viscosité du sang. (2)

L’huile tirée des baies d’argousier pourrait également être efficace pour soulager les douleurs liées à des brûlures de la peau. (3)

Conseils d'utilisation

L'argousier est le plus souvent consommé sous forme de confiture ou de sirop. Les données sont encore insuffisantes pour donner des dosages précis. Cependant, on estimerait à une cuillère à café par jour la dose d'argousier nécessaire pour obtenir, sur un long terme, les effets bénéfiques. Aucune contre-indication ou manifestation nocive ne surviennent suite à sa consommation (hors allergies).

Bibliographie

(1)Food Chem Toxicol. 2007 Apr;45(4):609-17. Epub 2006 Oct 24.Adaptogenic and safety evaluation of seabuckthorn (Hippophae rhamnoides) leaf extract: a dose dependent study. Saggu S, Divekar HM, Gupta V, Sawhney RC, Banerjee PK, Kumar R. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17141932
(2)J Agric Food Chem. 2006 Sep 20;54(19):7364-9.Absorption of flavonols derived from sea buckthorn (Hippophaë rhamnoides L.) and their effect on emerging risk factors for cardiovascular disease in humans. Suomela JP, Ahotupa M, Yang B, Vasankari T, Kallio H. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16968106?dopt=AbstractPlus
(3)Nan Fang Yi Ke Da Xue Xue Bao. 2006 Jan;26(1):124-5. Management of burn wounds with Hippophae rhamnoides oil Wang ZY, Luo XL, He CP. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16495193?dopt=AbstractPlus
Bruneton J. « Pharmacognosie, Phytochimie, Plantes médicinales », Edition Tec & Doc ; 1993
Saggu S, Divekar HM, et al. « Adaptogenic and safety evaluation of seabuckthorn (Hippophae rhamnoides) leaf extract: A dose dependent study.”Food Chem Toxicol; 2007