Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
angeliqueRetour liste alphabétique
  1. Nom et famille
  2. Description, composition et partie utilisée
  3. Propriétés
  4. Conseils d'utilisation et précautions d'emploi

Nom et famille

Angelica officinalis Hoffm

L'angélique appartient à la famille des Ombellifères (Apiacées).

Description, composition et partie utilisée

L'angélique est une plante herbacée mesurant près de 80 cm de haut et dont les feuilles, les tiges, les racines et les graines sont comestibles. On la retrouve dans des zones humides ou sur le bord des fossés.

Cousine du fenouil, des anisés, et initialement originaire de Syrie, elle s'est largement répandue dans toute l'Europe et l'Asie. Elle préfère, pour sa croissance, un sol humide mais bien drainé. Elle ne doit pas être exposée en plein soleil, au risque de mourir.

La coumarine et une huile essentielle sont présents en quantité non négligeable dans sa racine.

Propriétés

Des scientifiques ont observé que l’angélique pouvait stimuler l’appétit et prévenir les troubles digestifs. Des études menées sur les animaux mettent en avant son effet protecteur sur l’estomac et le foie. (1) (2) (3)

Conseils d'utilisation et précautions d'emploi

La racine séchée peut être consommée à raison de 1 à 2 g de racine infusée dans 250 ml d'eau. Les feuilles peuvent également être infusées à hauteur de 2 à 5 g de feuilles dans 250 ml d'eau. Les graines doivent être consommées entre 1 et 2 g, jusqu'a trois fois par jour. Les femmes enceintes doivent rester prudentes quant à la consommation de l'angélique.

Bibliographie

(1)Blumenthal M, Goldberg A, Brinckmann J (Ed). Expanded commission E Monographs. Angelica root. American Botanical council, publié par Intégrative medicine Communications 2000 pages 3 à 6.
(2) Pharmacology. 2003 Jun;68(2):70-3.Hepatoprotective effect of Angelica archangelica in chronically ethanol-treated mice. Yeh ML, Liu CF, Huang CL, Huang TC. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12711833
(3) Arzneimittelforschung. 2001;51(7):545-53.Antiulcerogenic effect of some gastrointestinally acting plant extracts and their combination.Khayyal MT, el-Ghazaly MA, Kenawy SA, Seif-el-Nasr M, Mahran LG, Kafafi YA, Okpanyi SN. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11505785
BRUNETON J. « Pharmacognosie Phytochimie Plantes médicinales », éditions Lavoisier Tec & Doc, 1993, p.272
Paris R.R., Moyse H. « Matière Médicale », tome II, éditions Masson, 1981, p.478..
TASTET R, “Les insomnies et leurs traitements : apports de la phytothérapie par rapport au traitement classique”, Thèse de Pharmacie, Université BORDEAUX II, France, 1993.