Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
Retour liste alphabétique
  1. amandesNom et famille
  2. Description, composition et partie utilisée
  3. Propriétés
  4. Conseils d'utilisation

Nom et famille

Prunus amygdalus

Les amandes sont les fruits des amandiers. Elles appartiennent à la famille des Rosacées.

Description, composition et partie utilisée

L’amande est un fruit à coque issue de l’amandier et originaire de l’Asie centrale. Elle est de forme ovale et est recouverte d’une membrane verte et duveteuse qu’on enlève pour en déguster le fruit.

L’amande est un fruit riche en fibres, en phytostérols, en protéines végétales, en lipides (acides gras mono insaturés), en vitamines E, B1, B2, PP, B9 ainsi qu’en magnésium, manganèse, cuivre, phosphore, zinc, calcium, fer et potassium.

La valeur de l’ORAC de l’amande est de 13250 μmol TE/ 100g.

Propriétés

La consommation d’amandes permettrait de diminuer de 10% le taux de mauvais cholestérol dans l’organisme grâce à la présence des phytostérols (1) (2) . Les acides gras mono insaturés sont également bénéfiques pour le système cardiovasculaire, en diminuant le risque de voir se développer des maladies cardiaques (3) (4) .

Les amandes renferment de nombreuses fibres qui, en plus d’un effet rassasiant (5) , permettraient de diminuer le risque de cancer du côlon (6) .

Les amandes renferment de nombreux antioxydants (vitamine E, phytostérols). Ces antioxydants permettraient de prévenir les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, le déclin cognitif et certaines formes de cancer (7) (8) .

Conseils d’utilisation

Il est recommandé de consommer 30 g d’amandes par jour. Les amandes se consomment sous forme d’huile, de lait ou grillées. Evitez les amandes rôties à l’huile ou les amandes salées qui ne sont pas très bénéfiques d’un point de vue nutritionnel.

Bibliographie

(1) Mukuddem-Petersen J, Oosthuizen W, Jerling JC. A systematic review of the effects of nuts on blood lipid profiles in humans. J Nutr. 2005;135:2082-2089.
(2) Katan MB, Grundy SM, Jones P et al. Efficacy and safety of plant stanols and sterols in the management of blood cholesterol levels. Mayo Clin Proc. 2003;78:965-978.
(3) Hu FB, Stampfer MJ. Nut consumption and risk of coronary heart disease: a review of epidemiologic evidence. Curr Atheroscler Rep. 1999;1:204-209.
(4) Hu FB, Stampfer MJ, et al. Dietary fat intake and the risk of coronary heart disease in women. N Engl J Med. 1997;337:1491-1499.
(5) Marlett JA, McBurney MI, Slavin JL. Position of the American Dietetic Association: health implications of dietary fiber. J Am Diet Assoc. 2002;102:993-1000.
(6) Jenab M, Ferrari P, et al. Association of nut and seed intake with colorectal cancer risk in the European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2004;13:1595-1603.
(7) Sen CK, Khanna S, Roy S. Tocotrienols: Vitamin E beyond tocopherols. Life Sci. 2006;78:2088-2098. Maguire LS, O'Sullivan SM, et al. Fatty acid profile, tocopherol, squalene and phytosterol content of walnuts, almonds, peanuts, hazelnuts and the macadamia nut. Int J Food Sci Nutr. 2004;55:171-178.
(8) Sang S, Lapsley K, et al. Antioxidative phenolic compounds isolated from almond skins (Prunus amygdalus Batsch). J Agric Food Chem. 2002;50:2459-2463.