Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

zinc-crevetteLe zinc est un oligo-élément présent en grande quantité dans les huîtres, les germes de blé, les crevettes et le bœuf. Nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux et immunitaire,ainsi qu'aux activités cellulaires, il doit être apporté à hauteur de 10 mg par jour. Si les apports sont insuffisants, des désordres physiologiques, des infections à répétition et des troubles des sens (odorat, goût,…) peuvent apparaître.

  1. Définition
  2. Rôle physiologique
  3. Sources alimentaires et quantités associées
  4. Apports nutritionnels conseillés : nos besoins réels
  5. Statut nutritionnel : identification des groupes à risque
  6. Carences et signes de carences
  7. La supplémentation en zinc
  8. Conclusion

Définition (1) (2)

Définition du zinc

Le zinc est un oligo-élément. On le retrouve à l'état de traces dans l'organisme (2g). La majorité est stockée dans les muscles et les os de notre corps. Il est présent également dans les cellules, la peau, le cerveau et le pancréas. L'œil, la prostate et le sperme en contiennent des quantités relativement importantes. La dose maximale autorisée en France dans les compléments alimentaires est de 15 mg/ jour.

Rôle physiologique (1) (2)

L'absorption du zinc se situe au niveau de l'intestin grêle (jéjunum). Une fois absorbé par les cellules de l'intestin, il se lie à des protéines afin d'être véhiculé dans le sang. Cette absorption n'est pas totale : seuls 15 à 40% du zinc présent dans les aliments sont absorbés. En compétition avec le cuivre, son absorption peut être limitée si celle du cuivre est augmentée. Le zinc joue différents rôles au sein de l'organisme :

  • Activités dans la cellule : le zinc est un élément nécessaire à la synthèse d'ARN et d'ADN ( programme génétique de la cellule). Il participe également à la formation des protéines et serait nécessaire à plus de 300 processus enzymatiques vitaux.
  • Système immuntaire : les défenses immunitaires, les processus de guérison et de cicatrisation (coagulation sanguine) sont des mécanismes qui nécessitent obligatoirement la présence du zinc.
  • Système nerveux : le zinc participe également à la modulation de l'humeur, la perception du goût, de l'odeur ainsi que de la vue. Les fonctions des hormones thyroïdiennes sont dépendantes du zinc .
  • Autres fonctions : le zinc participe à la croissance (division cellulaire), à la reproduction mais aussi à la synthèse d'insuline nécessaire à la régulation du sucre dans l'organisme. Il participerait également au métabolisme des acides gras et de la vitamine A , ainsi qu'à l'entretien des os .

: allégations santé validées par l'EFSA

Sources alimentaires et quantités associées (3) (6)

Le zinc n'est pas présent dans tous les aliments et ce sont les viandes, les légumineuses, les noix et les céréales entières qui en fournissent le plus. L'apport journalier recommandé est de 10 mg / jour.

Sources alimentaires et quantités associées en zinc

 

Apports nutritionnels conseillés : nos besoins réels (4) (5)

Le zinc n'étant pas synthétisé par l'organisme, il doit être apporté en quantité suffisante par notre alimentation, et notamment par la consommation des produits riches en zinc cités ci-dessus.

Les apports nutritionnels conseillés pour la population française (Afssa)

Les apports nutritionnels conseillés en zinc

Les besoins en zinc diffèrent légèrement en fonction des variations climatiques, éthniques, des habitudes alimentaires et du mode de vie des individus. Les recommandations concernant les apports nutritionnels conseillés évoluent donc continuellement en raison des changements rapides de nos modes de vie et nos habitudes alimentaires.

Statut nutritionnel : identification des groupes à risque

Etudes portant sur la consommation de zinc

Carences et signes de carences (1) (2)

La carence en zinc est un phénomène relativement courant :

Diminution des défenses immunitaires : les défenses immunitaires sont affaiblies, les infections sont fréquentes et les blessures guérissent mal.

Trouble des sens : l'odorat et le goût peuvent être perturbés. Une irritabilité croissante accompagnée d'une dépression peut également se manifester.

Désordres physiologiques : la croissance, la fertilité et la prise de poids peuvent être perturbées. Des épisodes de diarrhées et de dermatites (plaques rouges sur la peau) sont également courants.

La supplémentation en zinc

Etudes sur la supplémentation en zinc

Conclusion

Le zinc est un oligo-élément peu abondant dans l'organisme. Pourtant, il possède différents rôles majeurs au sein de celui-ci : il participe aux activités enzymatiques et de synthèse de la cellule, il aide le système immunitaire à combattre les infections et participe également à la croissance, la fertilité et au développement des sens. Les carences en zinc ne sont pas rares et peuvent se manifester de différentes manières : les infections se font plus courantes, les sens sont perturbés, et la croissance peut être ralentie. Une supplémentation en cas de forte acné peut s'avérer efficace pour la soigner.

Bibliographie

(1)