Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

En automne, le soleil se fait de moins en moins présent et la synthèse de la vitamine D en sera affectée. La vitamine D est un micronutriment indispensable à la construction osseuse, au fonctionnement neuromusculaire et à notre système immunitaire. Synthétisée par la peau grâce au soleil*, elle peut également être retrouvée dans les œufs, le poisson gras, les produits laitiers et dans de nombreux compléments alimentaires.

vitamine D

Les Apports Nutritionnels Conseillés (ANC) en vitamine D pour la population française sont définis par l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail) en 2001 :

vitD-ANC


De nombreuses études portent sur les bénéfices santé de la vitamine D. En voici quelques exemples récemment publiés :

1) La vitamine D permettrait de vivre plus longtemps

Grant WB ; An estimate of the global reduction in mortality rates through doubling vitamin D levels. Eur J Clin Nutr. 2011 Sep;65(9):1016-26. doi: 10.1038/ejcn.2011.68. Epub 2011 Jul 6

Selon cette méta-analyse menée par des chercheurs du Sunlight Nutrition and Health Research Center, une augmentation du taux de vitamine D chez l’homme réduirait le taux de mortalité. Cela s’explique par le fait que certaines maladies peuvent être sensibles au taux de vitamine D présent dans l’organisme. Ces maladies comme le cancer, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires ou encore le diabète sont diminuées de 17% chez les personnes qui ont un taux de vitamine D élevé (110 nanomoles, contre 54 nanomoles par litre chez les autres participants). De plus, il apparaît que l’espérance de vie serait augmentée d'environ deux ans chez les personnes ayant le taux de vitamine D le plus élevé.

2) La vitamine D permettrait de diminuer le risque de dépression chez les femmes ménopausées

Bertone-Johnson ER, Powers SI, Spangler L, Brunner RL, Michael YL and al; Vitamin D intake from foods and supplements and depressive symptoms in a diverse population of older women. Am J Clin Nutr. 2011 Aug 24.

D’après cette étude parue dans l’American Journal of Nutrition, la vitamine D permettrait de réduire le risque de dépression chez les femmes ménopausées. Grâce aux 81.189 participantes âgées de 50 à 79 ans et suivies pendant 3 ans, les chercheurs ont pu identifier la relation entre les apports en vitamine D et la maladie. Ils se sont aperçus en premier lieu que chez les femmes ménopausées dépressives, les symptômes de la dépression étaient diminués de près de 21% chez celles qui avaient une consommation importante de vitamine D (800 UI contre 100 UI). De plus, pour celles ne présentant aucun état dépressif au début de l’expérience, la consommation de plus de 400 UI par jour permettrait une réduction de 20% du risque d’apparition de cette maladie.

3) La vitamine D permettrait de réduire le risque de développer un cancer colorectal

Yanlei Ma, Peng Zhang, Feng Wang, Jianjun Yang, Zhihua Liu, Huanlong Qin ; Association Between Vitamin D and Risk of Colorectal Cancer: A Systematic Review of Prospective Studies. Journal of Clinical Oncology, online August 29, 2011

La vitamine D pourrait, selon cette méta-analyse, être efficace dans la lutte contre l’apparition du cancer colorectal. En effet, les chercheurs se sont aperçus que les personnes qui consommaient le plus de vitamine D avaient un risque de développer un cancer colorectal diminué par rapport aux personnes en consommant moins. De plus, les personnes ayant les taux de vitamine D les plus élevés présentent également un risque moindre de développer ce type de cancer que les personnes ayant des taux plus faibles.

Conclusion

La vitamine D est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Synthétisée grâce au soleil par la peau, elle doit être apportée en quantité suffisante, via l’alimentation ou par des compléments alimentaires. De plus en plus d’études démontrent de réels bénéfices santé de la vitamine D. Il est donc important de couvrir ses apports nutritionnels conseillés.