Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Le stress est omniprésent dans notre société : au travail, en famille, dans les transports...

Il se définit comme l’ensemble des réponses que l’organisme apporte lorsqu’il est soumis à des pressions ou à des contraintes externes. Les systèmes nerveux et cardiaque sont alors stimulés afin de préparer l’individu à réagir efficacement. Le stress à court terme n’est pas dangereux pour l’organisme. Mais s’il devient chronique, il peut avoir des effets néfastes en provoquant une diminution des défenses immunitaires, l’apparition de phénomènes dépressifs, d’hypertension ou encore des troubles digestifs.

stress et omega-3

Kiecolt-Glaser J. K. et al. Omega-3 supplementation lowers inflammation and anxiety in medical students: A randomized controlled trial. Brain, Behavior, and Immunity. September 2011

Au cours de cette étude américaine, les chercheurs ont étudié les symptômes d’anxiété et les mécanismes inflammatoires de 68 étudiants en médecine en bonne santé, et ce pendant 12 semaines. Répartis en deux groupes, les étudiants ont du consommer quotidiennement :

  • pour le 1er groupe : 1 capsule d’oméga 3 (EPA 2085 mg+DHA 348 mg)
  • pour le 2ème groupe : 1 capsule placebo

Les chercheurs se sont alors aperçus que chez les groupes sous oméga-3, il y avait, au bout des douze semaines, une réduction de 20% des symptômes anxieux et une diminution de 14% des processus inflammatoires (production de cytokines pro-inflammatoires notamment).

Les cytokines pro-inflammatoires sont responsables de la sécrétion des hormones du stress qui provoquent les réactions de peur et d’anxiété.

L’étude met donc en évidence le potentiel pouvoir anxiolytique des oméga-3 chez des individus en bonne santé et ne présentant pas de troubles anxieux révélés.

En plus de leurs effets bénéfiques sur le système cardiovasculaire, les oméga-3 posséderaient des effets positifs sur l’humeur et le comportement des individus.