Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Présentation

iStock_000006048423XSmallmenauposeLa ménopause est un événement incontournable dans la vie d'une femme. Elle correspond à l'arrêt des règles, ainsi que de l'ovulation et des sécrétions des hormones ovariennes. Elle survient généralement après 50 ans. Bouffées de chaleurs, sautes d'humeur, troubles du sommeil sont des symptômes pouvant apparaître lors de la période périménopause. Cette période correspond à une durée pouvant aller de 2 à 7 ans, et qui se caractérise par une ovulation irrégulière et des taux d'hormones aléatoires qui ont pour conséquence ces effets indisposants.

La baisse d'hormone féminine peut engendrer divers problèmes de santé : ostéoporose, troubles cardiaques ou encore incontinence urinaire.

Causes et manifestations

La ménopause est un phénomène naturel par lequel toute femme sera amenée à passer au cours de sa vie. En effet, chaque femme possède une quantité limitée d'ovules au sein de ses ovaires. Chaque mois, l'ovaire expulse un ovule. Lorsque tous les ovules, sont expulsés la ménopause est déclarée. La période périménopause correspond à une durée pouvant osciller entre 2 et 7 ans précédent la ménopause. Elle se caractérise par un ensemble de symptômes plus ou moins incommodants variant d'une femme à l'autre.

On y retrouve :

  • Bouffées de chaleurs : très fréquentes chez les femmes au cours de la périménopause. Il s'agit d'un profond sentiment de chaleur au niveau du thorax pouvant irriguer dans le cou ou le visage. Elles durent entre quelques secondes et quelques minutes. Des palpitations et des sueurs peuvent également survenir en même temps que les bouffées de chaleur.
  • Sautes d'humeur : irritabilité, démotivation, anxiété, changements radicaux d'humeur sont souvent associés à la périménopause.
  • Sécheresse de la peau et des muqueuses : la diminution des hormones féminines dans l'organisme entraîne un assèchement des muqueuses vaginales et urinaires, ainsi que de la peau. Des démangeaisons et des brûlures sont alors fréquemment rapportées.
  • Prise de poids : les femmes ont tendance à prendre légèrement du poids (généralement entre 2 et 4 kilos) lors de cette période.
  • Baisse de la libido : les hormones sexuelles régissent en partie le désir sexuel. Si celles-ci sont en baisse, elles entraîneront inévitablement une diminution de la libido.
  • Troubles du sommeil : durant cette période, les femmes rapportent des nuits courtes et de moins bonne qualité. Une fatigue importante peut alors apparaître et entraîner irritabilité et autres sautes d'humeur.

Prévalence

En France, 400 000 femmes sont touchées chaque année par la ménopause (7) . Environ 3 femmes sur 4 souffriront des bouffées de chaleur (8). Les autres symptômes de la ménopause sont plus disparates et dépendent de chaque individu.

Prévention

La ménopause est un phénomène naturel qui ne peut être évité. Cependant, de nombreuses études montrent qu'une alimentation équilibrée et variée associée à une activité physique régulière permettraient de soulager les symptômes intervenant lors de la périménopause (9) .

  • La ménopause et surtout le baisse de sécrétion d'hormones peuvent favoriser l'apparition de l'ostéoporose et de maladies cardiovasculaires, il est donc recommandé de consommer des produits riches en calcium, en vitamine D en phosphore, en magnésium et en oméga-3.
  • La pratique d'une activité physique régulière permet de faire travailler le coeur et les articulations et donc de prévenir les maladies comme l'ostéoporose, l'arthrose ou les maladies cardiovasculaires.
  • Le tabac est également à proscrire, car il détruit les hormones sexuelles féminines et donc accentue les symptômes de la périménopause.

Traitements et approches complémentaires

iStock_000005937673XSmallattentionIl existe de nombreux traitements médicamenteux pour diminuer les symptômes de la périménopause, cependant nous ne les développerons pas à travers ce site. Pour plus d'informations à ce sujet, renseignez-vous auprès de votre médecin.

 

Une bonne hygiène de vie, à savoir une alimentation équilibrée et une activité physique régulière est un moyen efficace pour prévenir l'apparition des symptômes de la ménopause. Par ailleurs, l'hygiène de vie devrait faire partie intégrante de la prise en charge thérapeutique de cet état.

Certaines plantes et oméga-3 peuvent aider les personnes ménopausées.

 

Nutriments Conseils d'utilisation Mécanisme d'action Parties utilisées Efficacité prouvée

Oméga-3

(EPA)

1 g par jour Une étude québécoise montre que la consommation d'oméga-3 permettrait de réduire significativement les bouffées de chaleurs chez les femmes ménopausées. (10) Saumon, huile de lin, crevettes +++
Lin Les graines de lin peuvent être consommées à hauteur de 5 à 30 g par jour. Ces graines doivent être trempées dans l'eau avant d'être ingérées. L'huile issue des graines peut également être consommée. Les lignanes majoritairement présents dans la graine de lin, ont des propriétés antioxydantes et de liaison aux récepteurs oestrogéniques. Une étude scientifique récente a prouvé qu’une prise de 40 g de graines de lin a nettement réduit la fréquence et l’intensité des bouffées de chaleur par rapport au placebo .(2) Graines +++
Sauge Les feuilles sont consommées sous forme de tisane (1 à 3 g de feuilles séchées dans 150 ml d'eau bouillante pendant 10 minutes, et ce 3 fois par jour). On les retrouve également en extrait sec (180 à 360 mg par jour) ou liquide (1 à 3 ml, 3 fois par jour). Connue depuis l'Antiquité égyptienne, la sauge contribue au bien-être de la femme en agissant sur le centre de régulation de la température corporelle, permettant ainsi de modérer la sudation. Une étude portant sur 30 femmes a permis de mettre en évidence l’efficacité de la sauge pour soulager les bouffées de chaleur liées à la ménopause. (3) Feuilles +++
Soja On recommande de consommer entre 30 et 90 mg de soja par jour. Les isoflavones contenues dans le soja sont appelées "phytoestrogènes" car leur structure présente des similitudes avec les oestrogènes, homones sexuelles féminines. Grâce à leur présence, le soja participe à l'amélioration du bien-être des femmes en période de ménopause, notamment dans le cas de bouffées de chaleur (4) tout en participant à la reminéralisation osseuse grâce à sa richesse en minéraux et oligo-éléments. Graines +++
Millepertuis La consommation de millepertuis se fait par extrait à hauteur de 300 mg, 3 fois par jour. Il permettrait également de soulager les troubles liés au syndrome prémenstruel et à la ménopause en réduisant douleurs et bouffées de chaleur.(5) Feuilles ++
Houblon Le houblon se consomme en infusion (0,5 g de cônes dans 150 ml d'eau bouillante pendant 10 minutes) jusqu'a 4 fois par jour. On peut également le consommer sous forme d'extrait (0,5 ml jusqu'à 4 fois par jour). Les cônes du houblon possèdent des composés oxygénés qui sont à l’origine de ses propriétés sédatives et relaxantes. Le houblon contenant des œstrogènes (hormones féminines) peut également être efficace pour diminuer les bouffées de chaleurs lors de la ménopause. (1) Feuilles ++

Légende : + Efficacité possible, ++ Efficacité probable, +++ Bonne efficacité, ++++ Très bonne efficacité

Bibliographie

(1) Maturitas. 2006 May 20;54(2):164-75. A first prospective, randomized, double-blind, placebo-controlled study on the use of a standardized hop extract to alleviate menopausal discomforts. Heyerick A, Vervarcke S, Depypere H, Bracke M, De Keukeleire D. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16321485
(2) J Soc Integr Oncol. 2007 Summer;5(3):106-12. Pilot evaluation of flaxseed for the management of hot flashes.
Pruthi S, Thompson SL, Novotny PJ Barton DL, Kottschade LA Tan AD, Sloan JA Loprinzi CL. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17761129
(3)Minerva Ginecol.1998 May;50(5):207-11.Treatment of neurovegetative menopausal symptoms with a phytotherapeutic agent De Leo V, Lanzetta D, Cazzavacca R, Morgante G. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9677811?dopt=Abstract
(4)Circulation. 2006 Feb 21;113(7):1034-44. Epub 2006 Jan 17.Soy protein, isoflavones, and cardiovascular health: an American Heart Association Science Advisory for professionals from the Nutrition Committee. Sacks FM, Lichtenstein A, Van Horn L, Harris W, Kris-Etherton P, Winston M; American Heart Association Nutrition Committee. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1641843
(5) Maturitas. 2007 Aug 20;57(4):405-14. Epub 2007 Jun 21. Black cohosh with or without St. John's wort for symptom-specific climacteric treatment--results of a large-scale, controlled, observational study. Briese V, Stammwitz U, Friede M Henneicke-von Zepelin HH. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17590291
(6)MedGenMed.2004 Dec 16;6(4):46.Effects of an herbal medication containing bee products on menopausal symptoms and cardiovascular risk markers: results of a pilot open-uncontrolled trial. Georgiev DB, Metka M, Huber JC, Goudev AR, Manassiev.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15775873?dopt=Abstract
(7)
http://acces.inrp.fr/acces/ressources/sante/epidemiologie/cancersein/epidemcancersein/ths_cancer_sein/ths_cancer_sein_debat
(8)http://www.medsource.fr/article/Bouffees-de-chaleur-et-menopause/343
(9) Intelihealth Diseases and conditions -ménopause and periménopause.
(10) Lucas M, Asselin G, Mérette C, Poulin MJ, Dodin S. Effects of ethyl-eicosapentaenoic acid omega-3 fatty acid supplementation on hot flashes and quality of life among middle-aged women: a double-blind, placebo-controlled, randomized clinical trial. Menopause. 2009 Mar-Apr;16(2):357-66. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19034052