Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Présentation

iStock_000006351782XSmallhyperactivitL’hyperactivité ou TDAH/TDA (Trouble de Déficit de l'Attention) chez l’enfant se définit comme un comportement, dont l’activité motrice est exacerbée et désordonnée. Des réactions agressives, impulsives ainsi que des difficultés de concentration et d’attention sont les principaux signes évocateurs de la maladie. Le TDAH est généralement diagnostiqué dès l'enfance, mais il peut perdurer à l'adolescence et à l'âge adulte. Les trois symptômes principaux sont l'inattention, l'hyperactivité et l'impulsivité. En général, ces manifestations sont plus accentuées chez les garçons que chez les filles.

Causes et manifestations

NeurotransmetteursLe TDAH a plusieurs causes, mais à la base, il s'agit d'une maladie neurologique due à des dysfonctionnements ou des anomalies de certaines parties du cerveau. En effet, chez les enfants atteints de ce trouble, les zones cérébrales responsables de l'attention, de l'organisation et de la motricité s'activent de façon anormale ou présentent des anomalies physiologiques. Pour qu'une transmission nerveuse se fasse correctement, de nombreux mécanismes sont mis en oeuvre. Tout d'abord une production de nombreux neurotransmetteurs (en jaune sur la photo), qui vont se déplacer à grande vitesse, à travers les neurones, pour transmettre un signal donné aux organes concernés.

Pour ce faire, les neurotransmetteurs sont reconnus par des récepteurs spécifiques qui vont faciliter leur passage de neurone à neurone.

Chez le patient atteint de TDAH, une des hypothèses serait que la transmission nerveuse se fasse mal à cause d'une anomalie des récepteurs neuronaux ou par un manque ou, au contraire, un excès de certains neurotransmetteurs contrôlant les humeurs et le comportement des individus (dopamine, sérotonine, noradrénaline). (10)

L'environnement, les facteurs génétiques ou encore des lésions au cerveau sont les principales causes données pour expliquer cette maladie.

Prévalence

En France, plus de 400 000 enfants seraient touchés par l'hyperactivité. La prévalence est de 3 à 5% des enfants en âge scolaire, soit près de 1 à 2 enfants par classe. (8) Le TDAH ne disparaît que dans 30% des cas à l'âge adulte, mais un grand nombre des personnes toujours atteintes arriveront à gérer leurs troubles correctement. (9)

Prévention

La prévention de l'hyperactivité est limitée par son origine génétique. Cependant, une alimentation équilibrée et variée, une activité physique régulière, un environnement familial attentif peuvent aider l'enfant et l'adulte à gérer au mieux la maladie.

Traitements et approches complémentaires

iStock_000005937673XSmallattentionLe diagnostic, et donc le traitement associé, sont souvent longs à se mettre en place et s’effectuent en général après l’âge de 6 ans. Il existe de nombreux traitements médicamenteux, mais nous ne les développerons pas à travers ce site. Pour plus d'informations à ce sujet, consultez votre médecin.

 

Une bonne hygiène de vie, à savoir une alimentation équilibrée et une activité physique régulière est un moyen efficace pour aider les personnes hyperactives. Par ailleurs, l'hygiène de vie devrait faire partie intégrante de la prise en charge thérapeutique de ce type de maladie.

Certains éléments comme les vitamines, les minéraux, les oméga-3 et même certaines plantes peuvent présenter un réel intérêt dans la prévention de l'hyperactivité.

 

Nutriment Apports Nutritionnels conseillés Mécanisme d'action Aliments ou parties utilisées Efficacité prouvée
DHA /L'EPA 70 à 500 mg par jour Il a été démontré leur efficacité sur la concentration des enfants. Les progrès scolaires (orthographe et lecture) sous supplémentation en EPA/DHA sont visibles plus rapidement que chez les enfants sous placebo. (2)
Ces mêmes oméga-3 ont également montré que s'ils se trouvaient à de faibles concentrations, ils pouvaient entraîner des troubles de l'attention chez les enfants. (2) Il pourrait donc y avoir une forte corrélation entre la prévalence de l'hyperactivité et le taux d'oméga-3 chez les patients.
Huiles végétales, poissons gras, crustacés ++++
Vitamine B6
pyridoxine
0,3 à 2,2 mg par jour La vitamine B6 en association avec le magnésium permettrait de diminuer les symptômes de l’hyperactivité en participant activement à la synthèse de nombreux neurotransmetteurs. (2) Riz complet, avocat, noix +++
Magnésium 80 à 420 mg par jour Le magnésium associé à la vitamine B6 influencerait nos humeurs, notre sommeil et notre comportement. (2) Chocolat noir, bigorneaux, pommes de terre +++
Valériane Les plantes doivent être utilisées sous avis médical chez l'enfant L’agitation nerveuse, le stress et l’anxiété peuvent être également réduits par la consommation de valériane. La valériane peut être utilisée chez l’enfant de plus de 12 ans sous forme d'infusion de racine, pour améliorer les troubles du sommeil légers. (4) (6) Racines +++
Mélisse Les plantes doivent être utilisées sous avis médical chez l'enfant Une consommation de mélisse permettrait d’apaiser et de soulager anxiété et nervosité. (5) L’insomnie, les troubles du sommeil sont également atténués voire écartés après une consommation de mélisse sous forme de tisane. (6) feuilles +++
Vitamine B1
thiamine
0,2 à 1,8 mg par jour La vitamine B1 permettrait de maintenir l’attention, de stimuler la mémoire et de diminuer les troubles comme l’irritabilité. Viandes de porc, céréales, germes de blé ++
Vitamine PP
vitamine B3, niacine
3 à 16 mg par jour La vitamine PP permettrait la synthèse de neurotransmetteurs capables de moduler nos humeurs et notre comportement. Lapin, thon, pommes de terre ++
Calcium 500 à 1200 mg par jour Le calcium favoriserait l’apprentissage et la mémoire et permettrait à l’enfant un meilleur sommeil (souvent perturbé chez les enfants hyperactifs). Produits laitiers, épinards, orange ++
Fer 7 à 19 mg par jour Les enfants souffrant de TDHA sont nombreux à présenter des déficits en fer. Or, le fer joue un rôle important dans le contrôle du comportement car il participe à la synthèse de certains neurotransmetteurs. (9) Tofu, lentilles, épinards ++
Cuivre 0,8 à 2 mg par jour Le cuivre participerait à l’attention, la mémoire et le sommeil. Foie de veau, lentilles, noix de pécan ++
Zinc 6 à 19 mg par jour Le zinc est essentiel pour le contrôle des humeurs. Huîtres, germes de blé, boeuf ++
Tilleul Les plantes doivent être utilisées sous avis médical chez l'enfant La fleur de tilleul contient des flavonoïdes, qui agissent comme des benzodiazépines (médicaments hypnotiques) car elles sont capables de se lier aux récepteurs de ces molécules. Les benzodiazépines sont des molécules anxiolytiques et sédatives. Elles facilitent l’action du GABA, un neurotransmetteur qui inhibe l’action des neurones et provoque ainsi l’apaisement du cerveau. La fleur de tilleul contient d’ailleurs également des molécules de GABA, d’où leurs effets sur l’insomnie les névroses, la fatigue nerveuse et l’anxiété. Elle est également très utile en tisane pour atténuer l’hyperactivité chez les enfants. Feuilles ++
Manganèse AJR : 2mg par jour Le manganèse participerait à la concentration et la mémoire. Ananas, noix, germes de blé +

Légende : + Effet possible, ++ Effet probable, +++ Bon effet, ++++ Très bon effet

Bibliographie

(1)2009 follow up:Deficits in Brain's Reward System Observed in ADHD Patients; Sep 8, 2009
(2) Mousain-Bosc M, Roche M, et al.
Magnesium VitB6 intake reduces central nervous system hyperexcitability in children. J Am Coll. Nutr. 2004 Oct;23(5):545S-548S.
(3) Etude Montgomery, Richardson, Oxford Durham 2005, Pediatrics : Etude de l’efficacité de l’EPA sur des enfants présentant des troubles du comportement
(4) Pharmacopsychiatry. 1988 Nov;21(6):447-8. The effects of valerian, propranolol, and their combination on activation, performance, and mood of healthy volunteers under social stress conditions. Kohnen R, Oswald WD. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3244789
(5) Psychosom Med. 2004 Jul-Aug;66(4):607-13. Attenuation of laboratory-induced stress in humans after acute administration of Melissa officinalis (Lemon Balm). Kennedy DO, Little W, Scholey AB. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15272110?dopt=AbstractPlus
(6) Phytomedicine. 2006 Jun;13(6):383-7. Epub 2006 Feb 17. A combination of valerian and lemon balm is effective in the treatment of restlessness and dyssomnia in children. Müller SF, Klement S. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16487692?dopt=AbstractPlus
(7) Fayyad et al, 2007
(8) Iron Deficiency in Children With Attention-Deficit/Hyperactivity Disorder
Eric Konofal, MD, PhD; Michel Lecendreux, MD; Isabelle Arnulf, MD, PhDMarie-Christine Mouren, MD Arch Pediatr Adolesc;http://archpedi.ama-assn.org/cgi/content/full/158/12/1113 ,Med. 2004;158:1113-1115.
(9) http://www.tdah-france.fr/
(10)http://www.tdah.be/tdah/tdah/diagnostic/causes