Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Présentation

iStock_000011742143XSmallformeLa fatigue chez l’enfant est courante et résulte le plus souvent d’activités trop intenses au cours de la journée alliées à un temps de sommeil trop court. De bonnes habitudes de vie (heure du coucher avancée, bonne hygiène alimentaire, réduction des activités…) permettront à l’enfant de recharger rapidement ses batteries.

Une consultation chez le médecin reste néanmoins nécessaire si la fatigue persiste dans le temps.

Causes et manifestations

Les rythmes scolaires français ne sont pas toujours adaptés au rythme biologique des enfants. Souvent fatigués dès la maternelle, les premiers symptômes font leurs apparitions : maux de ventre, de tête, infections ORL, irritabilité, troubles de l'attention. Tous ces maux sont à prendre au sérieux et un suivi médical s'impose s'ils persistent dans le temps.

Les causes d'une fatigue persistante sont nombreuses. Mais en général, les rythmes scolaires et extrascolaires associés à un manque récurent de sommeil, conduisent vite à l'épuisement de l'enfant, tant sur le plan physique que moral. Chez l’adolescent, la fatigue est un phénomène courant : croissance, manque de sommeil, perturbations hormonales en sont les principales causes.

La fatigue peut également être due à un déficit en certains nutriments. En effet, une mauvaise alimentation peut conduire l'enfant à se sentir fatigué. D'autant plus que la plupart des nutriments ne sont pas stockés dans l'organisme et doivent être, par conséquent, apportés tous les jours par l'alimentation.

Certaines maladies plus graves, comme le cancer ou la mononucléose, sont susceptibles de provoquer une forte fatigue, il est donc important de consulter un médecin si le moindre doute subsiste.

Prévalence

La fatigue étant difficile à définir, la prévalence pour cet état ne peut être définie. Cependant, il s'avère qu'un grand nombre d'enfants souffrent de fatigue sévère, entraînant des complications à plus long terme.

Prévention

iStock_000010657795XSmallsommeilLa fatigue est le plus souvent reliée à de mauvaises habitudes de vie. Un manque de sommeil et une mauvaise alimentation peuvent entraîner, à court terme, une fatigue chronique.

Cet état peut être prévenu par des gestes simples mais quotidiens :

- un rythme extrascolaire adapté à chaque enfant.
- un temps de sommeil suffisamment conséquent.
- une alimentation équilibrée et variée (fruits, légumes, poissons), en quantité adaptée à l'enfant.
- la pratique régulière d'une activité sportive (au minimum 2h avant l'heure du coucher)
- des moments de détente et de discussions pour apaiser le stress et les peurs de l'enfant.

 

Les troubles du sommeil sont également fréquents chez les enfants, pour plus d'informations à ce sujet consultez la fiche suivante :

Le sommeil chez l'enfant

 

Traitements et approches complémentaires

Une bonne hygiène de vie, à savoir une alimentation équilibrée et une activité physique modérée, est un moyen efficace pour prévenir la fatigue chronique. Par ailleurs, l'hygiène de vie devrait faire partie intégrante de la prise en charge thérapeutique de cette maladie.

L'alimentation est une des principales solutions pour lutter contre l'apparition de la fatigue. La consommation d'un certain nombre de nutriments (vitamines et minéraux) ainsi que de plantes peut aider les enfants à faire le plein d'énergie.

 

Nutriment Apports nutritionnels conseillés
(0-18 ans)
Mécanisme d'action Aliments ou parties utilisées Efficacité prouvée
Vitamine C
Acide L ascorbique
50 à 110 mg par jour La vitamine C possède une action stimulante et tonifiante. (3) Kiwi, orange, poivron rouge +++
Vitamines du groupe B ANC selon les vitamines Ces vitamines sont impliquées dans le métabolisme permettant de fournir de l’énergie aux cellules pour leur fonctionnement.(3) Lentilles, blé, porc, avocat +++
Fer 7 à 16 mg par jour Le fer participe à une bonne oxygénation des cellules. Lentilles, épinards, boeuf +++
Cynorrhodon Les plantes sont à utiliser chez l'enfant uniquement sous surveillance médicale Le cynorrhodon est le fruit de l’églantier. Il est riche en vitamine C (20 fois plus que les agrumes), mais contient aussi des vitamines B et PP, de la provitamine A et des sels minéraux. Il contient également des sucres : saccharose et lévulose. Tous ces nutriments contribuent à ses propriétés tonifiantes : ils participent au bon fonctionnement de l’organisme. Les baies se consomment fraîches ou en jus. (4) Fruits +++
Acerola Les plantes sont à utiliser chez l'enfant uniquement sous surveillance médicale Grâce à sa teneur en vitamine C, l'acérola est employée traditionnellement pour son effet dynamisant dans certains états de fatigue passagers. Elle a un effet positif sur l’énergie psychique et la concentration. Elle se consomme sous forme d'extrait ou de poudre. Fruits +++
Argousier Les plantes sont à utiliser chez l'enfant uniquement sous surveillance médicale Les baies de petit calibre ont une saveur très acide. Les propriétés tonifiantes de l’argousier s’expliquent par l’acide ascorbique qui est présent en quantité notable dans le fruit. Le fruit est également riche en vitamine E, caroténoïdes et contient de nombreux acides aminés et acides gras essentiels. Il est donc considéré comme un adaptogène, c'est-à-dire comme une substance qui accroît, de manière générale, la résistance de l’organisme aux divers stress qui l’affectent. (2) Elles se consomment sous forme de jus ou de sirop. Fruits +++
Magnésium 80 à 410 mg par jour Le magnésium est nécessaire à la production d’énergie. Chocolat noir, amandes, flocons d'avoine ++
Phosphore 360 à 830 mg par jour Le phosphore participe à la production d’énergie pour les cellules. Cacao, riz complet, fraise ++

Légende : + Effet possible, ++ Effet probable, +++ Bon effet, ++++ Très bon effet

iStock_000005937673XSmallattentionIl existe de nombreux traitements médicamenteux pour soigner la fatigue chronique, cependant nous ne les développerons pas à travers ce site. Pour plus d'informations à ce sujet, renseignez-vous auprès de votre médecin.

 

bibliographie

(1)antifatigue effect of fresh royal jelly in mice.KAMAKURA Masaki ; MTANI Nobu ; FUKUDA Toshiyuki ; FUKUSHIMA Makoto http : //cat.inist.fr/ ?aModele=afficheN&cpsidt=13626477
(2)Food Chem Toxicol. 2007 Apr;45(4):609-17. Epub 2006 Oct 24.Adaptogenic and safety evaluation of seabuckthorn (Hippophae rhamnoides) leaf extract: a dose dependent study.Saggu S, Divekar HM, Gupta V, Sawhney RC, Banerjee PK, Kumar R.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17141932
(3) Le nouveau guide des vitamines de Thierry Souccar et du Dr Jean Paul Curtay p 231
.
(4) Le guide des plantes qui soignent. La phytothérapie à l’épreuve de la science. Ed. Du. Vidal, 2010