Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  1. Présentation

Présentation

digestionLe processus de digestion se définit comme la transformation d'aliments ingérés par un être vivant, au niveau de son système digestif, dans le but d'apporter à l'organisme les nutriments essentiels à sa survie.

Ce phénomène peut être perturbé par une mauvaise hygiène de vie, de mauvaises habitudes alimentaires et une sédentarité prolongée. Pour que les désordres digestifs diminuent, il faut avant tout manger sainement et pratiquer une activité physique régulière.

La consommation de certaines plantes et probiotiques peut également aider à retrouver un système digestif fonctionnel. Cependant, si les symptômes persistent, consultez votre médecin car des douleurs gastriques, des diarrhées, des vomissements peuvent être les signes d'une maladie plus grave.

Troubles et manifestations

Schéma digestion chez l'HommeLa nourriture est nécessaire à la vie, elle permet la croissance, la production d'énergie et la réparation des tissus lésés.
Un homme adulte ingère environ 1 kilogramme de nourriture solide et 1 à 2 litres de liquide par jour. Pour que les nutriments contenus dans les aliments soient mobilisables, ils doivent être décomposés en molécules plus simples qui passeront facilement les barrières intestinales. Ils se retrouveront alors dans la circulation sanguine, où ils seront redistribués aux organes qui en ont besoin.

 

 


La digestion est un phénomène relativement complexe faisant intervenir différentes molécules chimiques, des bactéries, des muscles ainsi que les systèmes nerveux et sanguin. Elle débute au niveau de la bouche, où la nourriture sera découpée et mélangée à la salive pour être ramollie et lubrifiée. Une fois passé l'oesophage, la nourriture arrive dans l'estomac où elle sera dégradée par les sucs gastriques. La bouillie formée, appelée "chyme", passe alors dans le petit intestin, où elle sera mélangée à des sécrétions du foie et du pancréas. On observe à ce niveau une absorption maximale des nutriments. Cette phase peut durer entre 3 à 5 heures. Puis le chyme descend dans le gros intestin, où d'autres échanges seront réalisés. Au niveau du canal anal, un stock des résidus alimentaires se fait avant élimination fécale, de même qu'une fermentation due aux bactéries.

Les principaux troubles de la digestion sont :

  • La diarrhée : elle se manifeste par des selles fréquentes (3 fois par jour) plutôt molles et même parfois liquides. Une intoxication alimentaire, la prise d'antibiotique, une période de stress, un virus ou une bactérie ou encore une alimentation non adaptée sont les principaux responsables de l'apparition d'une diarrhée. Elle est provoquée par un déséquilibre des échanges d'eau ayant lieu au niveau du gros intestin et qui permettent chez une personne en bonne santé de dessécher les selles et de favoriser un transit intestinal normal.
  • La constipation : elle se caractérise par un retard ou une difficulté à aller à la selle (moins de 3 fois par semaine). Souvent occasionnelle, elle devient chronique si elle se maintient pendant plus de 6 mois. Les mauvaises habitudes alimentaires ou le stress sont les principales causes de l'apparition de la constipation. Cependant certaines maladies comme le cancer du colon (gros intestin) peuvent également en être à l'origine. Elle est provoquée généralement par un ralentissement du transit qui a pour conséquence un dessèchement excessif des selles.
  • Troubles digestifs fonctionnels : on distingue les troubles digestifs de l'intestin (ballonnements, gaz,...) des troubles digestifs de l'estomac (nausées, brûlures, ballonnements, lourdeur ou éructations). Une mauvaise alimentation (excès, déséquilibre) est la principale cause d'apparition de ces troubles. L'ingestion d'air au cours du repas est également un facteur déclenchant.

Prévalence

Les troubles digestifs touchent toutes les catégories de la population sans distinction de sexe, d'âge ou de classe sociale.
La prévalence en France est (18) :

  • pour la constipation, de 4 à 8% avec une prédominance féminine
  • pour la diarrhée, de 0,4%
  • pour les troubles de l'estomac, de 15%
  • pour les troubles intestinaux, de 4%

Prévention

L'adoption d'une alimentation équilibrée et variée est essentielle pour prévenir l'apparition des troubles digestifs. Pour éviter les épisodes de constipation, il est recommandé de favoriser les aliments riches en fibres car ils vont absorber l'eau. Cela aura pour conséquence d'augmenter le volume de selles et ainsi, stimuler la vitesse du transit. Les crudités, les légumes cuits, les pruneaux sont également de bons laxatifs.

En prévention de la diarrhée, il est conseillé de consommer des probiotiques pour aider la flore intestinale à fonctionner correctement.

La consommation d'au moins 1,5 litre d'eau par jour est recommandée dans les épisodes de constipation, mais également lors de diarrhée pour éviter la déshydration.

La sédentarité, la consommation d'alcool, le tabagisme sont des facteurs aggravants les troubles digestifs, il est donc important de les réduire au maximum.

Traitements et approches complémentaires

iStock_000005937673XSmallattentionIl existe de nombreux traitements médicamenteux pour soigner ces troubles, cependant nous ne les développerons pas à travers ce site. Pour plus d'informations à ce sujet, renseignez-vous auprès de votre médecin.

 

Une bonne hygiène de vie, à savoir une alimentation équilibrée et une activité physique régulière est un moyen efficace pour prévenir l'apparition des troubles digestifs. Par ailleurs, l'hygiène de vie devrait faire partie intégrante de la prise en charge thérapeutique de ces symptômes.

Certaines plantes ou probiotiques peuvent aider à prévenir ou à traiter les troubles digestifs :

 

Troubles Nutriment Conseils d'utilisation
+18 ans
Mécanisme d'action Aliments ou parties utilisées Efficacité prouvée
Constipation et troubles digestifs Lactobacillus acidophilus - Souvent utilisé dans les laits fermentés, il a des effets bénéfiques sur le transit, notamment chez les personnes âgées. Il va également agir sur les défenses immunitaires en les stimulant. Produits laitiers +++
Troubles digestifs et diarrhée Streptococcus thermophilus - Probiotique obligatoirement utilisé pour la fabrication des yaourts et qui va aider à la digestion du lactose en diminuant ainsi les problèmes d’intolérance.(17) Produits laitiers +++
Troubles digestifs et diarrhée Lactobacillus bulgaricus - Comme Streptococcus, c'est un élément indispensable à la fabrication du yaourt. Il travaille en synergie avec celle-ci en produisant l’acide lactique à partir du lactose et est essentiel pour le goût du yaourt. Il va également favoriser la digestion du lactose en diminuant les problèmes d’intolérance. Produits laitiers +++
Troubles digestifs et diarrhée Saccharomyces cerevisiae de la souche boulardii - Ou levure de bière active (vivante) : c'est un micro-organisme non pathogène qui va digérer le sucre et l’amidon des céréales, créant un milieu riche en protéines et en vitamines B. Elle permet de prévenir l'apparition de diarrhées. Produits laitiers +++
Constipation Artichaut L'artichaut se consomme principalement cuit. Il faut le consommer rapidement après cuisson car des moisissures toxiques vont avoir tendance à faire leurs apparitions. La feuille renferme des acides phénols qui favorisent la sécrétion et l'écoulement de la bile et donc améliore la digestion. L’artichaut est également une source d’inuline, un glucide servant de prébiotique. Les bactéries de l’intestin vont alors utiliser l’inuline pour se développer, améliorer la santé intestinale et ainsi aider à l’absorption des nutriments. (1) L’artichaut est riche en fibres alimentaires, ce qui va améliorer le transit intestinal en prévenant la constipation et permettre de diminuer l’appétit en favorisant la sensation de satiété. (2) Feuilles et coeur ++
Constipation Rhubarbe de chine Les tiges sont à consommées fraîches et sans feuille. Leurs extrémités doivent être préalablement coupées. La rhubarbe de Chine est utilisée depuis maintenant 4000 ans pour soulager les phénomènes de constipation. En effet, sa puissante action laxative permet de contrer ce phénomène. La rhubarbe de Chine comprend de l’hydroxyanthracène, de la rhéine et des sennosides. Ces substances une fois dans l’intestin vont accélérer le transit de différentes manières : ils vont stimuler les mouvements de l’intestin, ce qui va inhiber l’absorption d’eau contenue dans les aliments. La tige de la rhubarbe contient de nombreuses fibres alimentaires, ce qui va permettent d’améliorer la santé intestinal des individus qui la consomment. (4) Tige ++
Troubles digestifs Aloe vera Il est recommandé de consommer 15 ml d'aloe vera dilué dans de l'eau par jour. Essentiellement constitué de polysaccharides, le gel d'aloe vera a des effets favorables sur un certain nombre de paramètres gastro-intestinaux : amélioration de la motilité intestinale (ce n’est pas un effet laxatif mais un effet tonique), augmentation du poids des selles, régulation du pH intestinal (anti-acide), diminution de la putréfaction (meilleure digestion des protéines), réduction de la population de certains microorganismes (notamment des levures). (3) Feuilles ++
Troubles digestifs Fenouil Les feuilles doivent être de couleur verte et fraîche et l'odeur doit se rapprocher de celle de l'anis ou du réglisse. Le bulbe renferme des glucides, des protéines et des lipides notamment des acides gras polyinsaturés et une teneur non négligeable en huiles essentielles. Le fenouil doux est utilisé pour ses vertus digestives, avec notamment un effet carminatif marqué (c’est-à-dire qui aide à expulser les gaz intestinaux). Bulbe ++
Troubles digestifs Menthe poivrée La menthe poivrée peut se consommer soit en infusion ( 1 cuillère à soupe de feuilles séchées dans 150 ml d'eau bouillante pendant 10 minutes et ce 3 fois par jour entre les repas), soit en extrait d'huile essentielle diluée ( de 2 à 4 gouttes, 3 fois par jour). Grâce à son huile essentielle, la menthe poivrée participe à la régulation de diverses étapes de la digestion : elle favorise le drainage hépato-biliaire et en agissant sur le système digestif, les problèmes de putréfaction (destruction des protéines) et de fermentation. La menthe agit également sur l’haleine. De nombreuses études ont démontré que la menthe poivrée pouvait réduire significativement les douleurs des patients atteints du syndrome de l’intestin irritable. Aussi efficace qu’un antispasmodique, elle apaise les spasmes gastro-intestinaux qui apparaissent chez certaines personnes. (8) (9) Feuilles ++
Troubles digestifs Curcuma Le rhizome peut être consommé en poudre (1 à 3 g par jour) ou en infusion ( 1,5 g de rhizome dans 150 ml d'eau bouillante pendant 10 minutes, deux fois par jour). Le curcuma est utilisé pour traiter la dyspepsie : maux d'estomac, nausées, lourdeurs. Il permet de stimuler l'appétit. (15) Les douleurs abdominales peuvent également être atténuées par une consommation de racine de curcuma. (16) Rhizome ++
Troubles digestifs Angélique La racine séchée peut être consommée à raison de 1 à 2 g de racine infusée dans 250 ml d'eau. Les feuilles peuvent également être infusées à hauteur de 2 à 5 g de feuilles dans 250 ml d'eau. Les graines doivent être consommées entre 1 et 2 g jusqu'a trois fois par jour. Les femmes enceintes doivent rester prudentes quant à la consommation de l'angélique. La présence de coumarine et d'une huile essentielle permet à l'angélique de favoriser le bien-être digestif. Des scientifiques ont observé que l’angélique pouvait stimuler l’appétit et prévenir les troubles digestifs. Des études menées sur les animaux mettent en avant son effet protecteur sur l’estomac et le foie. (10) (11) (12) Racines, feuilles, graines +
Diarrhée Mélisse La mélisse peut se consommer en infusion à partir de 1,5 à 4,5 g de feuilles séchées, le tout, dans 150 ml d'eau bouillante de 2 à 3 fois par jour. De nombreuses études ont montré l’utilité d’une consommation de mélisse notamment chez les enfants, lors d’épisodes de coliques, en réduisant significativement les spasmes gastro-intestinaux chez ces petits patients. (5) La mélisse permet également de réduire la production d’acides gastriques et protège ainsi les parois gastro-intestinales. (6) (7) Feuilles +
Diarrhée Grenade La grenade se consomme frais ou sous forme de jus ou de purée. Les graines sont également comestibles. La peau doit être bien lisse et d'un beau rouge pour s'assurer de la fraicheur du fruit. La grenade constitue un remède efficace contre la diarrhée. En effet la peau à un effet astringent sur les muqueuses intestinales ce qui va avoir pour effet de ralentir le transit et donc de contrecarrer la diarrhée. Fruits +
Constipation et troubles digestifs Pensée sauvage La pensée sauvage se consomme sous forme de tisanes, d'ampoules ou encore de poudre. La pensée sauvage est composée d'acide salicylique, d'acides phénoliques, de mucilages, de tanins, de flavonoïdes, d'anthocyanosides, de caroténoïdes, de coumarines. La pensée sauvage possède des propriétés laxatives et dépuratives. Elle va faciliter la digestion en stimulant les fonctions du foie, de la vésicule biliaire, des reins et des intestins. (13) (14) Sommités fleuries +

Légende : + Effet possible, ++ Effet probable, +++ Bon effet, ++++ Très bon effet

Bibliographie

(1) Phytochemistry. .2005 Jun;66(12):1476-84.Molecular properties and prebiotic effect of inulin obtained from artichoke (Cynara scolymus L.).López-Molina D, Navarro-Martínez MD, Rojas Melgarejo F, Hiner AN, Chazarra S, Rodríguez-López JN.http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15960982
(2) J Am Diet Assoc. 2002 Jul;102(7):993-1000.Position of the American Dietetic Association: health implications of dietary fiber. Marlett JA, McBurney MI, Slavin JL; American Dietetic Association. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12146567
(3)Aliment Pharmacol Ther. 2004 Apr 1;19(7):739-47. Randomized, double-blind, placebo-controlled trial of oral aloe vera gel for active ulcerative colitis. Langmead L, Feakins RM, Goldthorpe S, Holt H, Tsironi E, De Silva A, Jewell DP, Rampton DS. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15043514
(4)J Am Diet Assoc. 2002 Jul;102(7):993-1000. Position of the American Dietetic Association: health implications of dietary fiber. Marlett JA, McBurney MI, Slavin JL; American Dietetic Association http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12146567
(5)Efficacy of herbal tea preparation in infantile colic. Weizman Z, Alkrinawi S, Goldfarb D, Bitran C. Pediatric Gastroenterology and Nutrition Unit, Soroka Medical Center of Kupat-Holim, Beer-Sheva, Israel.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8463920
(6)Arzneimittelforschung. 2001;51(7):545-53.Antiulcerogenic effect of some gastrointestinally acting plant extracts and their combination.Khayyal MT, el-Ghazaly MA, Kenawy SA, Seif-el-Nasr M, Mahran LG, Kafafi YA, Okpanyi SN. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1150578
(7)Mechanisms involved in the antinociception caused by ethanolic extract obtained from the leaves of Melissa officinalis (lemon balm) in mice Giselle Guginski, Ana Paula Luiz, Morgana Duarte Silva, Murilo Massaro, Daniel Fernandes Martins Juliana Chaves, Robson Willain Mattos, Damaris Silveirac, Vânia M.M. Ferreira, João Batista Calixto, Adair R.S. Santos http://www.landi.ufsc.br/Artigos/2009/16.Guginski%20et%20al.Pharmacology%20Biochemistry%20and%20Behavior.PDF
(8)Gastrointest Endosc. 2001 Feb;53(2):172-7.An easy method for the intraluminal administration of peppermint oil before colonoscopy and its effectiveness in reducing colonic spasm. Asao T, Mochiki E, Suzuki H, Nakamura J, Hirayama I, Morinaga N, Shoji H, Shitara Y, Kuwano H.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11174287
(9)Lin Radiol. 2003 Apr;58(4):301-5 .Spasmolytic effect of peppermint oil in barium during double-contrast barium enema compared with Buscopan. Asao T, Kuwano H, Ide M, Hirayama I, Nakamura JI, Fujita KI, Horiuti R.. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12662951
(10)Blumenthal M, Goldberg A, Brinckmann J (Ed). Expanded commission E Monographs. Angelica root. American Botanical council, publié par Intégrative medicine Communications 2000 pages 3 à 6.

(11)Pharmacology. 2003 Jun;68(2):70-3.Hepatoprotective effect of Angelica archangelica in chronically ethanol-treated mice. Yeh ML, Liu CF, Huang CL, Huang TC. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12711833
(12)Arzneimittelforschung. 2001;51(7):545-53.Antiulcerogenic effect of some gastrointestinally acting plant extracts and their combination.Khayyal MT, el-Ghazaly MA, Kenawy SA, Seif-el-Nasr M, Mahran LG, Kafafi YA, Okpanyi SN. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11505785
(13)Rimkienè S. et al, The Cumulation of Wild pansy (Viola tricolor L.) accessions: the possibility of species preservation ans usage in medicine Medicina (2003) 39(4) pp411-416
(14)Toiu A. et al, HPLC Analysis of Salicylic Acid Derivatives from Viola Species Chemistry of Natural Compounds, Vol 44, n° 3, 2008, pp 3578
(15)J Med Assoc Thai. 1989 Nov;72(11):613-20.Randomized double blind study of Curcuma domestica Val. for dyspepsia.Thamlikitkul V, Bunyapraphatsara N, Dechatiwongse T, Theerapong S, Chantrakul C, Thanaveerasuwan T, Nimitnon S, Boonroj P, Punkrut W, Gingsungneon V, et al. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2699615?dopt=Abstract
(16) Med Klin (Munich). 1999 Aug 15;94(8):425-30.[The effect of chelidonium- and turmeric root extract on upper abdominal pain due to functional disorders of the biliary system. Results from a placebo-controlled double-blind study]Niederau C, Göpfert E. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10495621?dopt=Abstract
(17) Immmunostim Urgo, action symbiotique.
(18)
Chapitre II - Epidémiologie 2.2.11 Les troubles fonctionnels digestifs http://www.snfge.asso.fr/01-bibliotheque/0e-livre-blanc/chapitre-2/chapitre2-2-11-epidemiologie_fonctionnel.htm