Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

iStock_000009746338XSmallginsengRetour liste alphabétique

  1. Nom et famille
  2. Description, composition et partie utilisée
  3. Propriétés
  4. Conseils d'utilisation

Nom et famille

Ginseng Panax Ca Meyer

Le ginseng appartient à la famille des Araliacées.

Description, composition et partie utilisée

Le ginseng est une plante vivace forestière à croissance lente. Il est originaire d'Asie et est utilisé depuis des millénaires en Chine. Il pousse généralement dans les humus forestiers et nécessite beaucoup d’eau.

La composition chimique de la racine est complexe. Les molécules actives sont des saponosides (les ginsénosides), des acides organiques, des vitamines, notamment celles du groupe B.

Propriétés

Il est appelé le "ginseng chaud d’Asie". Il possède la réputation d'être une plante "adaptogène", c'est-à-dire qu'il viserait à consolider et/ou à améliorer l'adaptabilité de l'individu aux agressions diverses grâce à ses propriétés stimulantes et tonifiantes.

De nombreuses études ont également démontré l’efficacité du ginseng dans l’augmentation de la vigilance et des capacités intellectuelles. Les personnes consommant du ginseng présentent des résultats aux tests nettement supérieurs aux personnes sous placebo. Il améliorerait également les fonctions cognitives des patients atteints de la maladie d’Alzheimer. (1)

La consommation de ginseng réduirait également le risque de contracter un rhume ou une autre infection respiratoire, grâce notamment à ses propriétés immunostimulantes. (2)

Le ginseng pourrait également être efficace dans le cas de troubles de l’érection en stimulant les fonctions sexuelles. (3)

Une nette diminution de l’apparition de cancers serait observée chez les personnes consommant régulièrement du ginseng. (4)

Conseils d'utilisation

Le ginseng est disponible sous forme d'extrait (de 100 à 200 mg par jour). La racine peut également être consommée en décoction (1 à 2 g de racines dans 150 ml d'eau bouillante pendant 10 minutes).

Bibliographie

(1)J Alzheimers Dis. 2009;18(2):339-44.Ginseng for cognitive function in Alzheimer's disease: a systematic review. Lee MS, Yang EJ, Kim JI, Ernst E. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19584437
(2) CMAJ.2005 Oct 25;173(9):1043-8.Efficacy of an extract of North American ginseng containing poly-furanosyl-pyranosyl-saccharides for preventing upper respiratory tract infections: a randomized controlled trial. Predy GN, Goel V, Lovlin R, Donner A, Stitt L, Basu TK. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16247099?dopt=Abstract
(3)Br J Clin Pharmacol. 2008 Oct;66(4):444-50. Epub 2008 Jun 9.Red ginseng for treating erectile dysfunction: a systematic review. Jang DJ, Lee MS, Shin BC, Lee YC, Ernst E. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18754850
(4)Cancer Causes Control
. 2000 Jul;11(6):565-76.The cancer-preventive potential of Panax ginseng: a review of human and experimental evidence. Shin HR , Kim JY,Yun TK, Morgan G, Vainio H http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10880039?dopt=Abstract
BRUNETON J. "Pharmacognosie Phytochimie Plantes médicinales", éditions Lavoisier Tec & Doc, 1993, pp. 563-567.
EDDE G. "Ginseng et plantes toniques", éditions Dangles, collection "santé naturelle", 1984, pp. 33-58.
LABEYRIE B. "Panax ginseng et ginsénosides : description, analyse chimique, activité et utilisation", Thèse de Doctorat de Pharmacie, Université de Bordeaux II, 1991
PARIS RR. & MOYSE H. "Matière médicale", tome II, 1971, pp. 488-494
VAN HELLEMONT J. "Compendium de phytothérapie", APB Service Scientifique, 1986, pp. 275-277
WILCHTL M., ANTON R. « Plantes thérapeutiques », éditions Tec & Doc, 1999, pp. 232-235.