Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Présentation

iStock_000008477896XSmallmaladiescardio

Les maladies cardiovasculaires se définissent comme des maladies affectant le cœur et/ou les vaisseaux sanguins. L’infarctus du myocarde est la maladie cardiovasculaire la plus connue. Elle touche principalement les hommes. Cette maladie tue environ 150 000 personnes chaque année. 1/3 des décès dans le monde serait lié aux maladies cardiovasculaires, ce qui fait d’elles la première cause de mortalité à l’échelle mondiale.

Les maladies cardiaques peuvent avoir différentes origines : génétiques, alimentaires ou environnementales,…

De nombreuses études ont été menées pour démontrer l’efficacité des vitamines, des minéraux, des plantes et des oméga-3 à limiter le risque de développer ce type de maladie.

Causes et manifestations

Les maladies cardiovasculaires se caractérisent par un mauvais fonctionnement du coeur et des vaisseaux sanguins.

AthéroscléroseL'athérosclérose se définit comme la plaque située sur la paroi d'une artère et qui va entraver la circulation de sang et donc les apports en oxygène (voir photo ci-contre). Elle est responsable de la plupart des maladies cardiaques. Elle est principalement due à un apport excessif de mauvais cholestérol, de calcium, à un surpoids, à une sédentarité importante, mais également à l'apport de substances toxiques comme le tabac ou l'alcool. Des maladies comme le diabète ou l'hypertension sont également des facteurs de risques. Les deux principaux troubles cardiaques sont l'angine de poitrine et l'infarctus du myocarde.

 

Les autres maladies cardiaques sont le plus souvent d'origine génétique avec des malformations des valvules cardiaques ou liées à la contraction du muscle.

 

  • L'angine de poitrine se caractérise par un manque d'oxygène au niveau du coeur. Une forte douleur se fait ressentir au niveau de la poitrine suite à un effort. Cette maladie résulte d'une obstruction (due à l'athérosclérose) plus ou moins rapide des artères qui irriguent le muscle cardiaque. L'oxygène ne peut alors circuler librement jusqu'aux tissus.
  • L'infarctus du myocarde ou crise cardiaque, correspond au blocage d'une artère du coeur par un caillot sanguin. Le coeur est alors atteint et une partie du muscle se nécrose (meurt), c'est ce que l'on appelle l'infarctus. Ces dommages sont irréversibles et s'ils s'avèrent trop conséquents, ils peuvent entraîner le décès du patient.
  • La mort subite se définit par le décès d'un individu lié à un trouble cardiaque le plus souvent non diagnostiqué. Les symptômes reliés au défaut d'irrigation du coeur n'apparaissant qu'une heure avant le décès, il est très difficile de prévoir ce trouble.

Les manifestations physiques de ces maladies sont très proches :

  • Essoufflement
  • Sueurs froides
  • Douleur à l'effort au niveau de la poitrine et qui irradie dans le côté gauche du (corps bras, mâchoire, cou, gorge...)
  • Nausées et vomissements
  • Serrement au niveau de la poitrine

Prévalence

Les maladies cardiovasculaires représentent la deuxième cause de mortalité en France après le cancer, soit près de 34% des décès totaux. Sur 100 000 patients atteints d'infarctus du myocarde chaque année, 7% décèdent dans le premier mois et 13% décèderont au cours de l'année. (27) On observe une prédominance masculine pour cette maladie, mais l'écart avec les femmes diminue après la ménopause.

En France, la mort subite toucherait 30000 à 50000 personnes par an, dont plus de la moitié ne présentaient pas le moindre symptôme avant-coureur. (28)

Prévention

Il existe plusieurs manières efficaces de prévenir les maladies cardiovasculaires comme les infarctus.

L'alimentation possède un impact majeur sur notre système cardiaque. Il est donc important de veiller à limiter les composés contenant des lipides saturés (viandes rouges, beurre, crème, fromage) et favoriser les viandes maigres, la volaille ou les légumineuses. Les acides gras et oméga-6 contenus dans les sucreries, certaines huiles végétales ou encore dans les biscuits sont également à limiter, car ils sont responsables de la formation des plaques d'athérosclérose. La consommation d'oméga-3 et de fruits et légumes, est quant à elle à privilégier. L'excès de poids est un facteur de risque non négligeable, c'est pourquoi surveiller régulièrement son poids et le maintenir à un niveau normal est essentiel pour éviter de développer une maladie cardiaque.

L'activité sportive : l'exercice physique permet de réduire la tension artérielle ainsi que le niveau de stress. Il aide à perdre du poids, et donc protège des maladies cardiovasculaires.

Eviter le café, l'alcool (en excès) et le tabac qui sont des substances qui vont, à long terme, provoquer des actions néfastes sur le coeur.

Traitements et approches complémentaires

iStock_000005937673XSmallattentionIl existe de nombreux traitements médicamenteux pour traiter les maladies cardiovasculaires, cependant nous ne les développerons pas à travers ce site. Pour plus d'informations à ce sujet, renseignez-vous auprès de votre médecin.

 

Une bonne hygiène de vie, à savoir une alimentation équilibrée et une activité physique régulière est un moyen efficace pour prévenir l'apparition des maladies cardiovasculaires. Par ailleurs, l'hygiène de vie devrait faire partie intégrante de la prise en charge thérapeutique de cette maladie.

Certains nutriments et plantes peuvent nous aider à prévenir l'apparition des maladies cardiovasculaires.

 

Troubles Nutriments Apports nutritionnels conseillés
+18 ans
Mécanisme d'action Aliments ou parties utilisées Efficacité prouvée
Pression artérielle Ail Pour profiter des bienfaits des gousses d'ail, il serait nécessaire de consommer entre 2 et 5 g d'ail cru ou entre 10 et 15 g d'ail cuit par jour. Les gousses d’ail contiennent des acides phénols et des flavonoïdes et d’allicine, un composé qui semble être à l’origine des effets bénéfiques de la plante sur le système circulatoire. Elles préviendraient l’apparition de maladies cardiovasculaires en fluidifiant le sang et en luttant contre l’hypertension artérielle. (12) Gousses +++
Mort subite EPA / DHA 250 à 500 mg par jour Plusieurs études (CEIV, GISSI) ont démontré l’efficacité d’une alimentation riche en EPA et DHA ou une supplémentation en ces oméga-3 pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Ils auraient des effets hypotenseurs, diminueraient les teneurs en triglycérides et réduiraient de 44% le risque de succomber par mort subite. (11) Saumon, huile de lin, huile de soja +++
Infarctus Vitamine B1
Thiamine
1,1 à 1,8 mg par jour La vitamine B1 possèderait la capacité d’augmenter la contraction du ventricule gauche du cœur, tout en diminuant la demande en oxygène chez des patients soumis à un traitement lourd après un infarctus. Porc, noisettes, céréales ++
Infarctus et athérosclérose Vitamine PP
Niacine
11 à 16 mg par jour La vitamine PP possède un effet bénéfique sur l’hypercholestérolémie. Elle a la capacité de réduire le mauvais cholestérol au bénéfice du bon cholestérol. L’association avec la statine permet également d’augmenter l’élasticité des artères, et donc de diminuer le risque de mortalité lors d’un infarctus. La vitamine PP permettrait également de réduire la progression de l’athérosclérose. (1) (2) Thon, Pommes de terre, lentilles ++
Athérosclérose Datte La datte peut être consommée fraîche, séchée ou en sirop. La datte est un aliment riche en fibres (2g de fibre pour 3 fruits) ce qui lui permet d’abaisser significativement le taux de cholestérol sanguin, et donc de diminuer le risque de maladies cardiovasculaires. (17) Fruits ++
Athérosclérose Basilic Le basilic se consomme sous forme de vinaigre, d'infusion ou encore dans une soupe à raison d'une cuillère par bol d'eau bouillante. Le basilic permet une diminution de l’oxydation des lipides, permettant ainsi de préserver les artères et donc de prévenir les maladies cardiovasculaires. (18) Feuilles ++
Athérosclérose Rhubarbe de Chine Les tiges sont à consommer fraîches et sans feuille. Leurs extrémités doivent être préalablement coupées. La tige de la rhubarbe contient de nombreuses fibres alimentaires. Ces fibres peuvent jouer un rôle important contre les maladies cardiovasculaires en diminuant sensiblement le taux de mauvais cholestérol dans le sang. (21) Tiges ++
Athérosclérose Shiitaké Les données sont encore rares concernant ce champignon mais sa consommation oscille entre 6 et 16 g dans les pays asiatiques. Le shiitaké permettrait de diminuer le mauvais cholestérol sanguin, et donc de protéger l’organisme contre les maladies cardiovasculaires.(26) Champignon ++
Athérosclérose Noix Les noix doivent être préférées dans leurs coques, pour éviter de rancir trop rapidement. Elles se marieront autant avec du sucré que du salé. La noix possède de nombreux acides gras polyinsaturés qui ont un effet bénéfique pour le système cardiovasculaire. Ils ont tendance à diminuer le taux de lipides sanguins, et donc du mauvais cholestérol. (22) Une alimentation riche en noix permettrait d’augmenter l’élasticité des parois vasculaires, et donc de prévenir les maladies cardiaques. (23) Fruits ++
Maladies cardiovasculaires Vitamine B9
Acide folique
300 à 400 μg par jour Les personnes supplémentées en vitamine B9 et B6 présentent un risque de développer une maladie cardiovasculaire inférieur à celles non supplémentées. Le risque de décès est également grandement diminué. (3) Laitue, brie, épinards ++
Maladies cardiovasculaires Vitamine B6
Pyridoxine
1,5 à 2,2 mg par jour Les personnes consommant plus de vitamine B6 que les autres voient leur risque de développer une maladie cardiovasculaire diminuer considérablement. (3) Noix, riz complet, avocat ++
Maladies cardiovasculaires Vitamine B12
Cobalamine
2,4 à 2,8 μg par jour Une association vitamine B12 + vitamine B9 permet de réduire le taux d’homocystéine dans le sang, acide aminé impliqué dans les maladies cardiovasculaires. (4) Rognons, thon, crevettes ++
Maladies cardiovasculaires Chou Le chou peut être consommé cru ou cuit. Il réduirait le risque de maladies cardiovasculaires grâce à sa capacité à diminuer l’homocystéine, un acide aminé impliqué dans l’apparition de telles maladies. (16) Feuilles ++
Maladies cardiovasculaires Vitamine C
Acide L ascorbique
110 à 130 mg par jour Un effet protecteur de cette vitamine contre l’apparition de maladies coronariennes a été mis en évidence chez des personnes supplémentées quotidiennement en vitamine C pendant 10 ans (effet réducteur de 25%) (5). Orange, kiwi, poivron rouge ++
Maladies cardiovasculaires Vitamine E
Tocophérols
12 à 50 mg par jour Une supplémentation en vitamine E permettrait de réduire l’apparition de maladies cardiovasculaires ainsi que la mortalité liée à ces maladies. (7) Moule, noisette, oeuf ++
Maladies cardiovasculaires Zinc 10 à 19 mg par jour Une supplémentation en zinc réduirait le taux de mortalité lié aux maladies cardiovasculaires. Poulet, boeuf, pain ++
Pression artérielle Potassium 4700 à 5100 mg par jour Un régime riche en potassium permettrait de limiter l’hypertension et les maladies cardiovasculaires. (10) Dattes, banane, porc ++
Pression artérielle Zinc
Calciférol
10 à 15 μg par jour La vitamine D inhibe la calcification des vaisseaux sanguins et régule la pression artérielle, protégeant ainsi le cœur. (6) Oeuf, beurre, lait ++
Pression artérielle Calcium 1000 à 1200 mg par jour Un apport complémentaire en calcium chez des gens consommant peu de produits laitiers semble bénéfique pour prévenir une hypertension artérielle, et donc pour protéger le cœur. (8) Lait, sardine, crevettes ++
Pression artérielle Magnésium 360 à 420 mg par jour Une supplémentation en magnésium permet d’abaisser légèrement la tension artérielle, et donc protège le cœur. (9) Chocolat noir, amandes, lentilles ++
Pression artérielle, athérosclérose Grenade La grenade se consomme fraîche ou sous forme de jus ou de purée. Les graines sont également comestibles. La peau doit être bien lisse et d'un beau rouge pour s'assurer de la fraîcheur du fruit. Elle permettrait selon plusieurs études de prévenir les maladies cardiovasculaires en diminuant le taux de mauvais cholestérol dans le sang. (19). Un effet hypotenseur est également observé lors d’une consommation régulière de grenade. (20) Fruits, graines ++
Pression artérielle, Athérosclérose Soja On recommande de consommer entre 30 et 90 mg de soja par jour. La consommation de soja permet de réduire le risque de maladie cardiovasculaire en diminuant le taux de mauvais cholestérol dans le sang. (24) Elle permet également de diminuer la tension artérielle. (25) Graines ++
Pression artérielle Cassis On consomme le cassis sous forme de jus et d'huile, tous deux issus des baies. on consomme également les feuilles sous forme d'infusion. De 5 à 12 g de feuilles séchées dans 250 ml d'eau bouillante, à boire deux fois par jour avant les repas. La consommation des baies de cassis assurerait une protection vasculaire de par leurs propriétés hypotensives et vasodilatatrices (14). Feuilles, fruits ++
Viscosité du sang Argousier L'argousier est le plus souvent consommé sous forme de confiture ou de sirop. Les données sont encore insuffisantes pour donner des dosages précis. On estimerait à une cuillère à café par jour d'argousier nécessaire pour obtenir, sur un long terme, les effets bénéfiques L’argousier apporterait également une protection cardiovasculaire de par son action positive sur la viscosité du sang. (13) Fruits ++
Inflammation du coeur Cerise Les cerises doivent être consommées avec la peau lisse et être bien charnues. La présence de la queue est préférable. Les cerises apporteraient une protection cardiovasculaire en diminuant les marqueurs anti-inflammatoires de façon significative. (15) Fruits ++

Légende : + Effet possible, ++ Effet probable, +++ Bon effet, +++ Très bon effet

Bibliographie

(1) Bersot T, Haffner S, et al. Hypertriglyceridemia: management of atherogenic dyslipidemia. J Fam Pract. 2006 Jul; 55(7):S1-8.
(2) Personius BE, Brown BG, et al. Effects of increasing HDL-C, lowering triglyceride and lowering LDL-C on "fixed" atherosclerotic coronary artery disease: AFREGS (the Armed Forces Regression study). Circulation 1998;98(suppl I):I-450-I-451. Étude mentionnée dans : Natural Standard (Ed).
(3) Rimm EB, Willett WC, et al. Folate and vitamin B6 from diet and supplements in relation to risk of coronary heart disease among women. JAMA. 1998;279:359–364.
(4) Lowering blood homocysteine with folic acid based supplements: meta-analysis of randomised trials. Homocysteine Lowering Trialists' Collaboration. BMJ. 1998 Mar 21;316(7135):894-8. Texte intégral [Consulté le 3 septembre 2005] : http://bmj.com
(5) Osganian SK, Stampfer MJ, et al. Vitamin C and risk of coronary heart disease in women. J Am Coll Cardiol. 2003 Jul 16; 42(2):246-52
(6) Zittermann A, Schleithoff SS, Koerfer R. Putting cardiovascular disease and vitamin D insufficiency into perspective.Br J Nutr. 2005 Oct; 94(4):483-92. Wang TJ, Pencina MJ, et al. Vitamin D Deficiency and Risk of Cardiovascular Disease. Circulation. 2008 Jan 7.
(7) Miller, E., Pastor-Barriuso, R. et coll. Meta-Analysis: High-Dosage Vitamin E Supplementation May Increase All-Cause Mortality. 2005 Jan 4: 142 (1): 37-46.
(8) Atallah AN, Hofmeyr GJ, Duley L. Calcium supplementation during pregnancy for preventing hypertensive disorders and related problems. Cochrane Database Syst Rev. 2002;(1):CD001059. Review
(9) Abbott RD, Ando F, et al. Dietary magnesium intake and the future risk of coronary heart disease (the Honolulu Heart Program).Am J Cardiol. 2003 Sep 15;92(6):665-9.
(10) Hajjar IM, Grim CE, et al. Impact of diet on blood pressure and age-related changes in blood pressure in the US population: analysis of NHANES III. Arch Intern Med. 2001;161(4):589-593. Whelton PK, He J. Potassium in preventing and treating high blood pressure.Semin Nephrol. 1999 Sep;19(5):494-9.
(11) Etude CEIV Prévention des risques cardiovasculaires oméga 3 au cœur de la santé
(12) J Postgrad Med. 1991 Jul;37(3):128-31.Effect of ingestion of raw garlic on serum cholesterol level, clotting time and fibrinolytic activity in normal subjects.Gadkari JV, Joshi VD. . http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1784022?dopt=Abstract
(13) J Agric Food Chem. 2006 Sep 20;54(19):7364-9.Absorption of flavonols derived from sea buckthorn (Hippophaë rhamnoides L.) and their effect on emerging risk factors for cardiovascular disease in humans. Suomela JP, Ahotupa M, Yang B, Vasankari T, Kallio H. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16968106?dopt=AbstractPlus
(14)Jpn J Pharmacol. 2002 May;89(1):29-35.Endothelium-dependent vasorelaxation induced by black currant concentrate in rat thoracic aorta.Nakamura Y, Matsumoto H, Todoki K http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12083740
(15 J Nutr. 2006 Apr;136(4):981-6.Consumption of Bing sweet cherries lowers circulating concentrations of inflammation markers in healthy men and women. Kelley DS, Rasooly R, Jacob RA, Kader AA, Mackey BE. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16549461
(16) Curr Atheroscler Rep. 2006 Mar;8(2):100-6.Homocysteine: role and implications in atherosclerosis. Guthikonda S, Haynes WG. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16510043?dopt=Citation
(17)Am J Clin Nutr. 1999 Jan;69(1):30-42.Cholesterol-lowering effects of dietary fiber: a meta-analysis. Brown L, Rosner B, Willett WW, Sacks FM http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9925120?dopt=Abstract
(18) Life Sci. 2004 Nov 19;76(1):21-8. Inhibition of lipid peroxidation by botanica
extracts of Ocimum sanctum: in vivo and in vitro studies. Geetha RK, Vasudevan DM http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15532130?dopt=Citation.
(19) Drugs Exp Clin Res. 2002;28(2-3):49-62. Pomegranate juice flavonoids inhibit low-density lipoprotein oxidation and cardiovascular diseases: studies in atherosclerotic mice and in humans. Aviram M, Dornfeld L, Kaplan M, Coleman R, Gaitini D, Nitecki S, Hofman A, Rosenblat M,Volkova N, Presser D, Attias J, Hayek T, Fuhrman B.http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12224378?dopt=Citation
(20)Atherosclerosis. 2001 Sep;158(1):195-8. Pomegranate juice consumption inhibits serum angiotensin converting enzyme activity and reduces systolic blood pressure. Aviram M, Dornfeld L. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11500191?dopt=Citation
(21)Br J Nutr.1999 Jan;81(1):65-71.Dietary rhubarb (Rheum rhaponticum) stalk fibre stimulates cholesterol 7 alpha-hydroxylase gene expression and bile acid excretion in cholesterol-fed C57BL/6J mice. Goel, Cheema SK, Agellon LB, Ooraikul B, Basu TK.
(22)Eur J Clin Nutr. 2002 Jul;56(7):629-37.Serum lipid profiles in Japanese women and men during consumption of walnuts. wamoto M, Imaizumi K, Sato M, Hirooka Y, Sakai K, Takeshita A, Kono M. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12080402?dopt=Citation
(23)Circulation. 2004 Apr 6;109(13):1609-14. Epub 2004 Mar 22.A walnut diet improves endothelial function in hypercholesterolemic subjects: a randomized crossover trial. Ros E, Núñez I, Pérez-Heras A, Serra M, Gilabert R, Casals E, Deulofeu R http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15037535?dopt=Citation
(24)National Cholesterol Education Program Expert Panel. Detection, evaluation, and treatment of high blood cholesterol in adults (Adult Treatment Panel III). National Heart, Lung, and Blood Institute; 2002.
(25) Ann Intern Med. 2005 Jul 5;143(1):1-9.Effect of soybean protein on blood pressure: a randomized, controlled trial. He J, Gu D, Wu X, Chen J, Duan X, Chen J, Whelton PK. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15998749?dopt=Abstract
(26)Biosci Biotechnol Biochem. 2002 Aug;66(8):1759-63. Effects of Lentinus edodes on fatty acid and molecular species profiles of phosphatidylcholine in rats fed different levels of corn oil. Shimada Y, Morita T, Sugiyama K. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12353643?dopt=AbstractPlus
(27) http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_736856/ensemble-ameliorons-la-prise-en-charge-de-linfarctus-du-myocarde-idm
(28)Épidémiologie de la mort subite = Epidemiology of sudden death JOUVEN X. La Lettre du cardiologue 0761-5035 2004, n
o372, pp. 25-27 http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=15443914