Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Présentation

iStock_000013485062XSmallgrossesse

Les femmes enceintes doivent faire particulièrement attention à leur alimentation, pour elles et pour leur enfant. En effet, le développement du fœtus dépend entre autres des apports en vitamines, minéraux et oméga-3 faits avant et pendant la grossesse. Des malformations fœtales sont souvent observées au niveau du squelette, du cerveau et de certains organes lorsque la mère présente des déficits en certains éléments. Une supplémentation peut aussi s’avérer utile chez les femmes désireuses d’avoir un enfant. Les plantes ne doivent être utilisées que sous avis médical.

Risques et manifestations

La grossesse est un événement particulier dans la vie d'une femme, elle entraîne de nombreuses perturbations tant sur le plan physique que moral. Au cours de la grossesse, les femmes vont présenter différents symptômes qui peuvent s'avérer handicapants à plus long terme : nausées, infections urinaires, sauts d'humeur sont des phénomènes courants qui apparaissent dès le 1er trimestre. La prise de poids est également un élément incontournable, idéalement elle doit être comprise entre 9 et 12 kilos. La grossesse est un phénomène qui doit être préparé à l'avance par une réflexion sur son alimentation, son mode de vie et sa condition physique.

Les femmes sont généralement déficitaires en fer, vitamine B9 et en iode. Or, ces trois micronutriments sont essentiels pour le développement du foetus.

Les apports en vitamines et minéraux sont très importants à différents niveaux, c'est pourquoi avoir une alimentation équilibrée avant et pendant la grossesse est primordiale.

Les substances nocives comme le tabac, l'alcool, les contaminations bactériennes doivent être évitées sous peine de voir apparaître de graves troubles psychomoteurs ou de forts retards mentaux chez le nouveau-né. En effet le placenta, bien que rempart naturel à de nombreux pathogènes, laisse passer énormément de substances comme l'alcool, le tabac ou encore les virus. Lorsque la mère ingère ou est en contact avec ces composés, le foetus se retrouve alors lui aussi contaminé. Le poids du nouveau-né est abaissé et la probabilité d'accoucher prématurément est augmentée par la consommation de ces substances.

Le contact avec certains animaux, comme les chats ou les bovins, qui peuvent être porteurs de maladies, est à éviter car dangereux pour le foetus. La toxoplasmose est l'une des plus connues et les anticorps anti-toxoplasmoses sont automatiquement détectés au début de la grossesse pour veiller à ce que la mère soit bien immunisée.

Prévalence des risques liés à la grossesse

Le taux de fécondité en France est un des plus élevés d'Europe (1,9 enfant par femme) avec une première naissance apparaissant entre 25 et 30 ans. (8) La plupart des grossesses se déroulent sans encombre, cependant des maladies peuvent se manifester chez certaines femmes.

La toxoplasmose congénitale toucherait 0,1% des naissances. La détection des anticorps anti-toxoplasmose permet de s'assurer que les femmes ont déjà contracté cette maladie auparavant, et qu'elles sont donc protégées. 40 à 60% des femmes en âge de procréer possèdent ces anticorps. (6)

Le spina bifida a une prévalence de 0,05 % en France. Lié à une carence sévère en vitamine B9, elle est de moins en moins courante grâce la détection systématique d'un manque dès le début de la grossesse .(7)

Un goitre lié à une carence avancée en iode peut être observé chez les femmes enceintes. Plus la carence est avancée, plus la thyroïde grossit pour compenser le manque d'iode. Ainsi, la thyroïde peut augmenter de 20 à 30%. Près de 75% des femmes seraient carencées en iode au cours de leur grossesse. (9)

Le tabac et l'alcool sont également largement responsables de malformations foetales. Or, selon une étude française, 10,2% des femmes interrogées ont déclaré avoir fumé lors de leur grossesse, et 25,2% avoir consommé de l'alcool. (10)

Prévention des risques liés à la grossesse

Certaines malformations foetales peuvent être évitées par le suivi des règles d'une bonne hygiène de vie.

zero-alcool-grossesseL'alimentation de la femme enceinte ou de la femme désireuse d'enfants doit être la plus équilibrée possible. Les aliments riches en vitamine B9, en fer et en iode sont recommandés. Il est également vivement déconseillé de manger des produits à base de lait cru, du fromage non pasteurisé, des crustacés ou du poisson fumé, du choux et du persil. Les viandes doivent être bien cuites et les fruits et légumes bien lavés avant d'être consommés. L'alcool, la caféine et le tabac sont à proscrire lors de la grossesse.

La pratique d'une activité physique régulière est conseillée avant la grossesse afin de muscler le dos qui sera largement sollicité lors du dernier trimestre. La pratique d'un sport de façon modérée est également recommandé lors de la grossesse ci celle ci ne présente pas de contre-indications.

Le suivi chez le gynécologue doit être régulier, et il ne faut pas hésitez à le contacter, lui ou un professionnel de santé, en cas de doute (saignements, vomissements, fièvre,...)

Traitements et approches complémentaires

iStock_000005937673XSmallattentionIl existe de nombreux traitements pour soigner les carences et les troubles que les femmes enceintes peuvent rencontrer, cependant nous ne les développerons pas à travers ce site. Pour plus d'informations parlez-en avec votre médecin.

 

Une bonne hygiène de vie, à savoir une alimentation équilibrée et un rythme de vie sain, est essentielle lorsque l'on désire un enfant. Lors de la grossesse, cet équilibre doit également être respecté. Certains nutriments sont essentiels au développement du foetus, d'autres peuvent aider à gérer les petits désagréments qui y sont liés.

 

Nutriment Apports nutritionnels conseillés
Femmes et femmes enceintes
Mécanisme d'action Aliments ou parties utilisées Efficacité prouvée
Vitamine B9
Acide folique
300 à 400 μg par jour La vitamine B9 est une vitamine indispensable au développement du fœtus tant au niveau de sa croissance (divisions cellulaires) que dans l’élaboration des tissus et du tube neural. Le spina bifida ou malformation de la moelle épinière, est une maladie congénitale, liée à un défaut du tube neural du foetus. Elle aura des conséquences plus ou moins graves sur l'état mental de l'enfant. La vitamine B9 stimule également la fécondité et la fertilité. (1) Asperges, laitue, céréales ++++
L'iode 150 à 200 μg par jour Une détection d’une éventuelle carence en iode est automatiquement réalisée lors de la grossesse. Si celle-ci est avérée une simple supplémentation en iode de la mère permettra de réduire tout risque lié à ce manque pouvant affecter l’enfant (malformations fœtales graves) (2) Algues, oeuf, cabillaud ++++
Fer 16 à 30 mg par jour Le fer est essentiel pour la formation des globules rouges. Ces cellules permettent un apport d'oxygène à la fois aux organes de la mère et de l'enfant. En cas de déficit une fatigue intense apparaît. Pour être bien assimilé il faut le consommer en dehors des repas et associé avec de la vitamine C. Epinards, lentilles, tofu ++++
DHA 250 mg par jour Le DHA est un oméga-3 indispensable au développement du fœtus. Si la mère se trouve en carence lors de sa grossesse, l’enfant pourra présenter de graves retards mentaux (3) Saumon, huile de noix, huile de tournesol ++++
Vitamine B2
Riboflavine
1,6 mg par jour La vitamine B2 si elle se trouve en quantité insuffisante chez la femme, peut entrainer des malformations chez le fœtus notamment au niveau du squelette, du cœur et des yeux. Laitue, germes de blé, porc +++
Cranberry sous avis médical Le jus de canneberge est efficace pour prévenir les infections urinaires de type cystite, surtout chez les personnes sujettes à ce trouble (femmes enceintes notamment). (4) (5) Fruits +++
Vitamine A
Rétinol
600 à 700 μg par jour La vitamine A permet la croissance et le développement normal du fœtus. Beurre, jaune d'oeuf, poisson gras ++
Vitamine E
Tocophérols
12 mg par jour Elle est indispensable pendant la grossesse car elle participe à l’élaboration des tissus chez le fœtus. Elle stimule également la fertilité et la fécondité. Margarine, huile d'olive, épinards ++
Phosphore 750 à 800 mg par jour Il est essentiel à la construction des os et donc du squelette du fœtus. Cacao, lait, pâtes ++
Magnésium 360 à 400 mg par jour Il est essentiel à la construction des os et donc du squelette du fœtus. Chocolat noir, amandes, pommes de terre ++
Calcium 900 à 1000 mg par jour Il est essentiel à la construction des os et donc du squelette du fœtus. Le calcium permettrait de réduire les crampes au niveau des jambes lors de la grossesse. Produits laitiers, épinards, crevettes ++
Vitamine B5
Acide pantothénique
5 mg par jour La vitamine B5 aurait la capacité de stimuler la fertilité. Cacahuètes, champignons, oeuf +

Légende : + Effet possible, ++ Effet probable, +++ Bon effet, ++++ Très bon effet

Bibliographie

(1)Green NS. Folic acid supplementation and prevention of birth defects. J Nutr 2002;132(8 suppl):2356S-2360S
(2)La carence en iode au cours de la grossesse : estimation, conséquences, prévention, traitement. Caron Philippe.
(3)http://extranet.alliance7.net/IMG/pdf/P_Legrand-omega3.pdf
(4)Cochrane Database Syst Rev. 2008 Jan 23;(1):CD001321.Cranberries for preventing urinary tract infections. Jepson RG, Craig JC. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18253990
(5)WING Deborah A. RUMNEY Pamela J. PRESLICKA Christine W. CHUNG Judith H. Daily Cranberry (3)Juice for the Prevention of Asymptomatic Bacteriuria in Pregnancy : A Randomized, Controlled Pilot Study http://cat.inist.fr/?aModele=afficheN&cpsidt=20667517(6) http://www.ipp-perinat.com/spip.php?article78
(7) http://www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php?Lng=FR&Expert=823.0
(8)
http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1332#inter3

(9) http://fmc.med.univ-tours.fr

(10) Grossesse et substances psychoactives : étude de prévalence de la consommation déclarée DUMAS A. LEJEUNE C. SIMMAT-DURAND L. CRENN C. MANDELBROT L. J Gynécol Obstet biol Reprod 2008;37 : 770-8