Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Présentation

acouphenesLes acouphènes ou "bruits parasites" sont des sons temporaires ou permanents qu’une personne entend sans que ceux-ci n’existent réellement. Ils se manifestent la plupart du temps par des sifflements, des bourdonnements ou des cliquetis au niveau d’une ou des deux oreilles. Parfois, ils peuvent même sembler provenir de l’intérieur de la tête. Même s’ils sont gênants au quotidien, les acouphènes sont bénins et ne constituent pas une maladie en soi.

Causes et manifestations

Les acouphènes sont des bruits parasites qui peuvent apparaître de manière temporaire ou devenir chroniques.

acouphenes temporairesLes acouphènes temporaires sont généralement dus à un choc auditif (musique trop forte lors d’un concert, fusil de chasse, sirène,…). Ces acouphènes se manifestent principalement par des bourdonnements et des sifflements apparaissant dans les heures qui suivent le choc. Ils disparaissent généralement dans les 48 à 72 heures, mais il est conseillé de consulter le corps médical dès les premières manifestations pour éviter toute complication.(8)

 

acouphenes chroniquesLes acouphènes chroniques sont extrêmement gênants pour les personnes atteintes, car ils sont persistants dans le temps. Ils se manifestent le plus souvent par des cliquetis, des bourdonnements ou des sifflements. Leur origine est encore mal connue. Ils sont donc difficilement soignables. Cependant, il s’est avéré que des épisodes infectieux ou viraux, une détérioration auditive ou encore une tumeur pouvaient en être responsables.(9)

 

Les acouphènes possèdent plusieurs causes. En effet, entendre des sons de manière chronique qui n’existent pas (hors voix et musique) n’est pas une maladie en soi, et donc n'a pas une seule et unique raison physiologique.

Selon plusieurs spécialistes, un endommagement des cellules internes de l’oreille engendrerait un "signal fantôme" du cerveau, qui serait perçu comme un bruit par la personne atteinte. Un dysfonctionnement au niveau du système auditif pourrait également être responsable de l’apparition de ces bruits.

Il existe deux catégories d’acouphènes :

Les acouphènes objectifs : ils représentent moins de 5% des cas et sont dus à un trouble de la circulation sanguine. Perceptibles par l’entourage médical, ils se manifestent par des cliquetis, ou des battements du cœur (dits pulsatiles). Ces acouphènes sont facilement traitables.

Les acouphènes subjectifs : ce type d’acouphène représente 95% des cas, et n’est perceptible que par la personne concernée. Plus difficile à traiter, ils ont une cause physiologique encore mal connue.

Prévalence

En France, 15% de la population (tout âge et sexe confondus) serait atteinte d’acouphènes. L’acouphène sévère représente 5% des personnes touchées et amène, le plus souvent, à consulter. Les 10% restants présentent des acouphènes gênants mais non agressifs. (6)

Ce sont les hommes qui sont le plus atteints. Les acouphènes sont principalement dus à des problèmes auditifs globaux, d’où leur augmentation avec l’âge. (7)

Tableau représentant le pourcentage d'individus atteints d'acouphènes et de troubles auditifs dans la population
Mhab : Millions d'habitants

Population Problèmes auditifs généraux Acouphènes
<20 ans="" strong=""> 5% 0.8% (0.5 Mhab)
20-34 ans 7% 1% (0.6 Mhab)
34-60 ans 39% 6% (3.8 Mhab)
>60 ans 49% 7.2% (4.5 Mhab)

Prévention

Les facteurs de risques concernant les acouphènes sont nombreux :

acouphènes préventionL’exposition excessive au bruit : une exposition régulière à un bruit trop violent (soit supérieur à 85 décibels) entraîne irrémédiablement des dommages aux cellules auditives. L’exposition, même brève, à un son particulièrement violent (concert, pétard,…) peut également provoquer une atteinte irréversible des cellules. Toutes ces atteintes peuvent engendrer des acouphènes temporaires ou permanents. Une diminution du nombre de décibels, ou encore l’utilisation de bouchons d’oreilles, semblent être bénéfiques pour les prévenir. (8) (9)

 

La puissance du son se mesure en décibel (dB). Cette unité peut aller de 0 dB (seuil d’audibilité) à 194 dB (onde de choc).

Pour mieux vous protéger, consultez l’échelle des décibels ci-dessous :

 

Echelle des décibels

 

L’usage de certains médicaments : la prise de certains médicaments (certains antibiotiques, diurétiques ou anti-inflammatoires non stéroïdiens) peut engendrer sur le long terme des acouphènes. Renseignez-vous auprès de votre médecin pour connaître la liste de ces médicaments.

Les situations stressantes : le stress est également à éviter, car même s’il ne peut être à l’origine de l’apparition des acouphènes, il peut augmenter leur perception.

 

Traitements et approches complémentaires

Il n’existe pas de traitements spécifiques pour soigner les acouphènes. La relaxation mentale et comportementale permet de gérer au mieux les acouphènes. Des moyens physiques peuvent également être mis en place, comme des appareils auditifs générateurs de bruit blanc ou des yo-yo. Pour plus d’informations, consultez votre médecin.

Certaines plantes, vitamines et minéraux peuvent également aider à soulager les acouphènes :

 

Nutriment Apports nutritionnels conseillés Mécanisme d'action Aliments ou parties utilisées Efficacité prouvée
vitamine A
Rétinol
De 500 à 800 µg par jour Une réduction des acouphènes serait observée lors d’une supplémentation par de la vitamine A chez les patients atteints. (2) Beurre, poissons gras, lait +++
vitamine E
tocophérol
De 12 à 50 mg par jour Une réduction des acouphènes serait observée lors d’une supplémentation par de la vitamine E chez les patients atteints. (2) Noisettes, huile d’olives, germes de blé +++

zinc

De 10 à 19 mg par jour Les personnes ayant les taux les plus bas en zinc sont les plus exposées aux acouphènes. Une supplémentation en zinc pourrait diminuer les acouphènes. (3) (4) Huîtres, pain complet, poulet +++
oméga-3 De 250 à 500 mg par jour L’EPA possède des propriétés fluidifiantes et apaisantes, ce qui pourrait permettre de diminuer les acouphènes. (5) Huile de noix, saumon, anchois +++
ginkgo biloba Le ginkgo biloba se trouve sous la forme d'extrait. Prendre entre 120 et 240 mg par jour en deux ou trois doses Une diminution des acouphènes a été observée chez
les patients supplémentés en ginkgo biloba pendant 4 mois par rapport aux autres patients atteints. (1)
Feuilles +

Légende : + Effet possible, ++ Effet probable, +++ Bon effet, ++++ Très bon effet

Bibliographie

(1) Ginkgo biloba for tinnitus. Cochrane Database of Systematic Reviews 2004, Issue 2 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15106224
(2) Vitamin A and E in combined therapy of various forms of deafness and tinnitus Arch Ohren Nasen Kehlkopfheilkd.1956;169(2):335-9.). http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/13382217
(3) Zinc as a possible treatment for tinnitus. Prog Brain Res. 2007;166:279-85.http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17956792
(4) Zinc in the management of tinnitus. Placebo-controlled trial. Ann Otol Rhinol Laryngol. 1991 Aug;100(8):647-9.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1872515
(5)The major psychoses and neuroses as omega-3 essential fatty acid deficiency syndrome : substrate pellagra Biol Psychiatry 1981 Sep ; 16(9) :837-50 http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7028146
(6) http://www.traitementacouphene.com/
(7) Hoffman HJ, Reed GW, Epidemiology of tinnitus Inc 2004 16-41
(8) http://acouphenes.fr/)

(9
http://www.audition-infos.org/